menu

Quels sont les acteurs de l’impression 3D qui ont levé le plus d’argent ces dernières années ?

Publié le 2 septembre 2021 par Mélanie R.
levées de fonds impression 3D

Le secteur de la fabrication additive a attiré de nombreux investisseurs depuis quelques années déjà, avec plusieurs levées de fonds notables suivies parfois d’acquisitions majeures. Fabricants, éditeurs de logiciels, startups et autres acteurs du monde entier profitent des avantages de l’impression 3D et misent sur son potentiel en levant des sommes d’argent plus ou moins importantes pour accélérer leur croissance. Ces deux dernières années ont été particulièrement marquantes de par la crise sanitaire ; il s’avère qu’elle a aussi eu du bon en termes de business, certaines entreprises en ont profité pour sortir leur épingle du jeu. Il nous paraissait intéressant de revenir sur les acteurs de la fabrication additive qui ont levé des sommes importantes depuis 2019 – on parlera ici de montants de plus de 50 millions de dollars afin que la liste soit la plus exhaustive possible.

Relativity Space

L’entreprise californienne Relativity Space est spécialisée dans la fabrication de moteurs de fusées par impression 3D. Depuis sa création en 2016, elle a levé plus de 1,3 milliards de dollars dont 650 millions en juin dernier ! L’objectif est d’accélérer la production de la Terran R, le nouveau modèle de fusée qui rejoint la Terran 1 qui devrait réaliser son premier vol orbital à la fin de cettee année. Plus grande, elle mesure plus de 65 mètres de haut avec une une capacité de charge utile maximale de 9 tonnes en orbite terrestre basse. Une chose est sûre, avec ses levées de fonds, Relativity Space est bien décidée à conquérir l’espace grâce à la fabrication additive !

Crédits photo : Relativity Space

Desktop Metal

Le fabricant américain Desktop Metal est sans doute celui qui a fait le plus parler de lui ces derniers temps que ce soit via ses levées de fonds ou ses acquisitions majeures (EnvisionTec, ExOne pour n’en citer que deux). Aujourd’hui, l’entreprise a levé plus de 711 millions de dollars dont 160 en 2019 et 275 acquis lors de son entrée en bourse (actions ordinaires PIPE entièrement engagées à 10 dollars l’action). Son objectif est de proposer des solutions de fabrication additive industrielles faciles à utiliser, durables et rapides.

levée de fonds

Desktop Metal a développé des solutions de fabrication additive industrielles

Carbon

La société américaine Carbon, spécialisée dans la fabrication additive de résine, est également l’une des plus grandes collectrices de fonds de ces dernières années. Visant à réinventer la façon dont les produits conçus à partir de polymères sont fabriqués et livrés dans un avenir numérique et durable, Carbon a levé un total de 682 millions de dollars. Plus précisément, la première plateforme de fabrication numérique au monde a levé plus de 260 M$ en 2019 dans le cadre d’un financement de croissance codirigé par Madrone Capital Partners et Baillie Gifford. Parmi les fonds les plus récents, deux autres ont été dévoilés au premier semestre 2020, l’un a été mené par l’investisseur 40 North Ventures. Cependant, l’entreprise lève des fonds depuis début 2014, elle a donc déjà atteint des chiffres de financement importants à ce jour.

Carbon développe des imprimantes 3D destinées à l’impression 3D résine

Markforged

Le fabricant multinational d’imprimantes 3D industrielles Markforged a réussi à lever un total de 346,8 millions de dollars en 6 tours de financement. Son dernier financement a eu lieu le 15 juillet 2021 lors d’un tour de table post-IPO. En outre, la société est financée par 12 investisseurs, les plus récents étant le fonds de capital-risque de Microsoft et Wasatch Ventures. En mars 2019, Markforged a annoncé avoir levé un tour de 82 millions de dollars dans le but d’accélérer la fabrication additive au niveau industriel, ainsi que son expansion mondiale et sa feuille de route de produits. Cette levée a été menée par la société d’investissement Summit Partners, et il convient de préciser qu’à la suite de cette opération, l’un de ses directeurs généraux, Michael Medici, a rejoint le conseil d’administration de Markforged.

Markforged conçoit des imprimantes 3D industrielles

ICON

L’entreprise de construction ICON, dédiée à la fabrication additive béton pour la construction et l’aménagement de logements, a également levé d’importantes sommes d’argent ces derniers mois. Plus précisément, la somme s’élève à 266,5 millions de dollars pour un total de 6 tours de financement. Sur ces six tours de table, cinq ont été réalisé depuis janvier 2020, et la société est financée par 30 investisseurs, Oakhouse Partners et Ensemble VC étant les plus récents. Le chiffre le plus important a été atteint il y a quelques jours, lorsque ICON a levé 207 millions de dollars dans le cadre du cycle de série B mené par Norwest Venture Partners. Avec ces ressources financières, ICON vise à imprimer en 3D des maisons plus abordables, faire passer la technologie au niveau supérieur et à construire des structures sur la lune, notamment grâce au soutien financier de la NASA.

ICON a recours à l’impression 3D pour créer des logements

Formlabs

Le fabricant d’imprimantes 3D Formlabs, basé dans le Massachusetts, est devenu l’une des sociétés les plus rentables cette année. L’entreprise américaine a levé la somme énorme de 253 millions de dollars depuis 2019 et a pu obtenir un investissement de 150 millions de dollars de SoftBank Vision Fund 2 avec un tour de financement de série E rien que cette année. Avec ce dernier financement, la valeur marchande de Formlabs a également doublé pour atteindre 2 000 milliards de dollars. De quoi alimenter les spéculations sur une entrée en bourse dans un avenir proche.

Formlabs est un des leaders dans le domaine de l’impression 3D résine

Xometry

Fondé en 2013, Xometry est le premier fournisseur du secteur de la fabrication à la demande et compte parmi ses clients des entreprises comme BMW, la NASA et Bosch. Il y a quelques mois à peine, Xometry est entrée en bourse avec une IPO de 252 millions de dollars sur le NASDAQ Global Select Market. La plateforme de fabrication a déjà obtenu 50 millions de dollars d’investisseurs en 2019 et 75 millions de plus en 2020, avec un cours de l’action de 72,670 dollars le 31 août 2021.

Xometry est la plus grande place de marché dédiée à la fabrication sur-mesure

Velo3D

Velo3D a été la première entreprise à introduire un procédé d’impression 3D métallique sans supports et a également figuré sur la liste des 10 meilleures entreprises de fabrication du magazine économique Fast Company. Mais ce n’est pas tout. Après avoir obtenu 40 millions de dollars en deux tours de financement l’année dernière, il a été annoncé en mars 2021 que VELO3D sera cotée en bourse sous le nom de VLD au second semestre 2021, à la suite d’un regroupement d’entreprises avec AWS Spitfire Acquisition Corporation.

levées de fonds impression 3D

Velo3D est spécialisée dans les solutions de fabrication additive métal

Nexa3D

Nexa3D est un fabricant d’imprimantes 3D spécialisée dans les machines SLA à grande vitesse d’impression et de qualité industrielle, basée en Californie. Dirigée par Avi Reichental, l’entreprise a ces dernières années réalisé plusieurs levées de fonds, dont une remarquable l’année dernière. Pour continuer à développer ses activités commerciales et accélérer la mise sur le marché de ses nouveaux produits, Nexa3D a enregistré une levée de fonds à hauteur de 55 millions de dollars en 2020. Un chiffre beaucoup plus important que les deux dernières réalisées par l’entreprise californienne, estimées à 12,2 millions de dollars en 2019 et 17,8 millions de dollars en 2020.

Nexa3D fabrique des imprimantes 3D résine

Arevo

Basée en Californie, Arevo conçoit des systèmes d’impression 3D composite continue, des matériaux ainsi que des logiciels. L’entreprise, qui a récemment dévoilé son dernier système de fabrication additive composite grand format baptisé Aqua 2, a réalisé une levée de fonds de 25 millions de dollars en août, portant à 60 millions de dollars le financement total de l’entreprise depuis sa création. Un an auparavant, Arevo réalisait une levée de fonds du même montant, auprès des investisseurs de Defy et GGV Capital. Si de nombreux investisseurs misent aujourd’hui sur Arevo, ce n’est pas un hasard. La société californienne est à ce jour l’une des rares entreprises pouvant imprimer de la fibre de carbone continue à grande échelle.

levées de fonds impression 3D

Arevo conçoit des systèmes d’impression 3D composite continue

nTopology

La société nTopology, dont le siège se situe à New York, développe des logiciels destinés à produire des géométries complexes, à l’aide d’une méthode nommée conception générative. Le solution logicielle phare, baptisée nTopology, permet notamment de contrôler l’ensemble de la modélisation. Après avoir levé près de 10 millions de dollars entre 2016 et 2017, l’entreprise a reçu 20 millions de dollars en 2019. Mais ce n’est pas tout. En 2020, afin de pousser encore plus loin les fonctionnalités proposées par ses logiciels, nTopology a levé pas moins de 40 millions de dollars auprès d’Insight Partners.

levées de fonds impression 3D

nTopology développe des logiciels de modélisation

Quelques levées de fonds françaises

On s’éloigne ici de notre spectre de départ à savoir des levées de fonds d’au moins 50 millions de dollars, mais il nous a paru intéressant de saluer quelques initiative françaises qui montrent une volonté de dynamiser le marché de la fabrication additive. Si on prend une levée de fonds récente, on peut évoquer le fabricant Dagoma qui, après un redressement judiciaire, a levé un million d’euros pour conquérir le marché des professionnels. Une nouvelle machine est à prévoir du côté de la marque roubaisienne ! Si on reste chez les fabricants, Lynxter a également levé des fonds – 1,5 million d’euros – pour développer son imprimante 3D, la S600D. Depuis, la jeune pousse bayonnaise a agrandi son équipe et son portefeuille de clients.

On part maintenant du côté du médical : la jeune pousse Bone3D a en effet réalisé sa première levée de fonds de 1,4 million en décembre 2019 afin d’accroître ses capacités industrielles et de proposer plus de dispositifs médicaux imprimés en 3D sur mesure. On peut également parler de la startup rennaise Vytruve qui a levé 1,5 million pour accélérer le développement de ses prothèses imprimées en 3D.

Que pensez-vous des levées de fonds réalisées par les acteurs de la fabrication additive  ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you