menu

TOP 16 des imprimantes 3D les moins chères

Publié le 31 mars 2020 par 3Dnatives
imprimante 3D low cost

Avec une offre chaque jour plus large, le marché des imprimantes 3D connaît une concurrence acharnée avec à la clé des prix toujours plus intéressants. Alors qu’il fallait compter près de 2000€ pour une imprimante 3D personnelle il y a 5 ans, il existe désormais des modèles disponibles dès 200€. Une aubaine pour les fablabs, les entreprises mais aussi les particuliers qui souhaitent s’équiper d’une imprimante 3D pas chère et découvrir les joies des technologies 3DPour se lancer dans l’aventure sans débourser des fortunes, découvrez aujourd’hui notre sélection d’imprimantes 3D à bas prix (moins de 800€) et évaluez les sur notre comparateur. Classées par ordre de prix croissant, vous trouverez principalement des imprimantes 3D FDM, assemblées ou en kit mais aussi une machine résine !

TOP 1 – Anet A8

L’Anet A8 est une imprimante 3D open-source développée par le chinois Shenzhen Anet Technology qui offre un volume d’impression de 220 x 220 x 240 mm et une précision de 0,1 mm. La machine est livrée en kit chez vous, avec un montage qui, selon le fabricant, ne nécessite pas de connaissances ni d’expérience particulières. Son écran LCD et ses cinq boutons facilitent son réglage. L’imprimante 3D FDM est compatible avec des matériaux comme le PLA et l’ABS grâce à un plateau chauffant qui monter jusqu’à 100°C. C’est l’un des modèles les plus populaires de cette année ainsi que sur Amazon. Elle est disponible à un prix mini de 123€.

imprimante 3D pas chère

TOP 2 – Photon Zero, l’imprimante 3D résine low cost

Les imprimantes 3D basées sur la technologie SLA sont généralement plus chères que les imprimantes FDM. Cependant, le fabricant chinois Anycubic a opté pour le lancement d’imprimantes à résine à bas prix. Sa petite dernière est la Photon Zero, une machine SLA avec un volume d’impression fermé de 97 x 54 x 150 mm et une résolution de couche de 10 microns. Son nouveau module UV permet une distribution plus uniforme de la lumière UV, offrant des impressions de meilleure qualité. Son système de refroidissement garantit également une performance d’impression plus stable. La petite machine de bureau est disponible à seulement $169. Cette même année, Anycubic en a profité pour lancer un nouveau modèle grand format d’imprimante 3D, la Mega X.

imprimante 3D low cost

TOP 3 – La Creality Ender 3, une imprimante 3D pas chère pour débuter

La Creality Ender 3 offre un volume d’impression de de 220 x 220 x 250 mm, presque deux fois plus que sa grande soeur, la Creality Ender 2, tout en restant assez compact (dimensions de la machine : 440 x 410 x 465 mm). L’imprimante utilise la technologie FDM et se caractérise par sa compatibilité avec des filaments souples. L’Ender 3 est fourni en kit pré-assemblé, il vous faudra terminer son assemblage chez vous. Plusieurs outils sont inclu comme des buses d’extrusion, un nettoyant pour extrudeur et un échantillon de filament, pour que vous puissiez commencer tout de suite. Il suffit de 5 minutes au plateau chauffant pour atteindre la température maximale de 110 degrés. L’imprimante est disponible pour un peu moins de 180 euros. Si vous avez besoin d’un volume plus large, vous pouvez investir dans le dernier modèle, l’Ender 5 pro.

imprimante 3D pas chère

TOP 4 – La Select Mini V2 de Monoprice

La Select Mini V2 de Monoprice est une machine abordable qui est livrée entièrement assemblée et déjà calibrée. Basée sur la technologie FDM, le plateau d’impression chauffé et la large gamme de températures d’extrusion permettent à cette imprimante 3D de travailler avec une grande variété de filaments tels que l’ABS, le PLA, les composites de bois, le PVA soluble, etc. Elle a un volume de construction de 120 x 120 x 120 mm et une résolution de 100 à 300 microns. Pour 250€ (hors taxes), la société californienne vous envoie la machine avec un échantillon de PLA et une carte MicroSD avec des modèles préinstallés pour lancer l’impression 3D dès que vous sortez l’imprimante de son carton.

imprimante 3D low cost

TOP 5 – Tevo Tornado

TEVO est lui aussi un fabricant chinois qui développe des imprimantes 3D accessibles pour tous les makers et passionnés d’impression 3D. L’un de ses modèles les plus populaires est la TEVO Tornado, une machine de bureau qui offre un généreux volume d’impression de 300 x 300 x 400 mm pour son prix (environ 290€). Elle est livrée presque entièrement assemblée et est compatible avec la plupart des filaments plastiques du marché, dont l’ABS grâce à la présence d’un plateau chauffant. La TEVO Tornado possède un châssis en aluminium qui garantit sa stabilité ainsi qu’un extrudeur E3D montant jusqu’à 260°C.

imprimante 3D pas chère

TOP 6 – Da vinci Mini w+

L’une des marques qu’on se devait de mentionner dans notre liste des imprimantes 3D les moins chères du marché est sans aucun doute la marque asiatique XYZprinting. Avec une gamme de plus de 20 imprimantes 3D, c’est la da Vinci Mini w+ que nous retiendrons, le modèle de bureau le plus vendu au monde cette année. Cette imprimante 3D au design épuré et élégant a un volume d’impression de 150 x 150 x 150 mm et une résolution de couche de 100 microns. Elle dispose d’une connexion WiFi et d’un bouton pour lancer l’impression, ce qui facilite le processus de fabrication. Vous pouvez la trouver au prix de 299 €.

TOP 7 – La Micro de M3D

L’imprimante Plug&Play de M3D est une machine ultra compacte : elle ne pèse qu’un kilo pour un volume de 20 cm cubes. Elle offre du coup un volume d’impression restreint de 109 x 113 x 116 mm pour une épaisseur de couche minimale de 50 microns. Elle est dotée d’un compartiment à filament sous son plateau chauffant pour changer facilement et rapidement de bobine et d’un calibrage automatique. Disponibles en plusieurs coloris, elle peut aussi bien être utilisée à la maison qu’au bureau ou à l’école. Son prix est de 299€.

imprimante 3D pas chère

TOP 8 – L’imprimante 3D pas chère en kit Artillery Genius

Artillery fait partie des fabricants chinois d’imprimantes 3D low-cost, faciles à assembler et à prendre en main. Fondée en 2018, l’entreprise s’est fait connaître avec un premier modèle, la Sidewinder X1. Quelques années plus tard, elle lance la Artillery Genius, une petite machine FDM à monter soi-même. Offrant un volume d’impression de 220 x 220 x 250 mm, l’imprimante est dotée d’un plateau chauffant pouvant atteindre les 130°C ce qui permet à l’utilisateur de créer des pièces avec davantage de matériaux comme l’ABS par exemple. D’ailleurs, Artillery affirme que le plateau arrive à 100°C en deux minutes seulement. La machine intègre un écran tactile couleur, un détecteur de fin de filament et est réputée pour être très silencieuse lors de l’impression. Difficile de trouver un prix fixe pour cette petite imprimante 3D vendue sur Amazon ou encore AliExpress mais on la trouve autour des $300.

TOP 9 – Duplicator i3 V2.1 de Wanhao

L’imprimante Duplicator i3 V2.1 est une machine développée par le chinois Wanhao. Cette imprimante, offerte en kit, est une évolution de sa première version, la i3. C’est une machine basée sur le modèle Prusa, open-source, qui a un cadre en métal offrant une grande stabilité. Elle a un volume d’impression de 200 x 200 x 180 mm, une résolution de couche de 0,1 mm et un plateau chauffant, ce qui offre la possibilité d’imprimer avec plus de matériaux. La machine est disponible sur le marché à partir de 359€.

imprimante 3D pas chère

TOP 10 – La Micro Delta Rework de RepRap France

L’imprimante 3D en kit d’eMotion Tech s’assemble en 3h seulement et propose une qualité professionnelle tout en restant accessible à tous. Cette imprimante delta repose sur une technologie de dépôt de matière fondue et offre un volume d’impression de 150 x 200 mm. Grâce à sa structure rigide en acier, elle limite le nombre de composants et propose une impression fiable. Elle possède un plateau chauffant jusqu’à 100°C et un extrudeur débrayable pour changer le filament avec une simple pression des doigts. Elle est disponible à partir de 400€ et propose différentes options payantes comme un écran graphique ou une option LED.

imprimante 3D pas chère

TOP 11 – La Creality CR-10 V2

La CR-10 V2 a été créé par le fabricant chinois Creality, et est une amélioration de la fameuse CR-10. Elle a un volume d’impression de 300 x 300 x 400 mm et une buse de 0,4 mm qui peut facilement être remplacée par une buse de 0,3 ou 0,2 mm. L’imprimante 3D peut imprimer avec une variété de matériaux tels que l’ABS, le PLA et le bois. Elle comprend 7 mises à jour par rapport à sa grande soeurs comme des ventilateurs de refroidissement, une alimentation électrique de 350 W, un capteur à filament et plus encore. Elle fonctionne avec les logiciels Cura et Simplify3D. La CR-10 de Creality V2 est disponible à partir de $499.

TOP 12 – Magis de Dagoma, une imprimante 3D pas chère française

La Magis est la toute dernière version de l’imprimante 3D delta du fabricant français. Elle serait encore plus facile à utiliser que sa grande sœur, toujours avec ce système de bouton unique qui permet de lancer, arrêter et reprendre l’impression. Elle propose un volume d’impression de 180 x 200 x 200 mm et une précision de 100 microns. Elle intègre toujours son système de détection de fin de filament ainsi qu’un calibrage automatique du plateau d’impression. Plus de 50% des pièces de la petite machine de bureau sont imprimées en 3D. Vous la trouverez sur le marché à partir de 499€.

imprimante 3D pas chère

TOP 13 – La Finder 2.0 de Flashforge

La Finder 2.0 du fabricant chinois FlashForge est conçue pour les novices en impression 3D et les éducateurs. L’imprimante 3D a également été conçue pour les enfants, et comprend une plateau d’impression amovible pour un nettoyage facile. Cette imprimante FDM permet de créer des objets avec du PLA biodégradable, et dispose d’un volume de construction de 140 x 140 x 140 mm. Elle est également dotée d’une connectivité WiFi et détecte automatiquement la fin d’une bobine. L’imprimante a une précision de 50 microns et un calibrage automatique. Elle est disponible sur le site du fabricant pour un prix de $449.

TOP 14 – UP Mini 2

La Up Mini 2 est la nouvelle version de l’imprimante 3D Up Mini du fabricant chinois TierTime. Elle est plus esthétique et offre davantage de fonctionnalités comme un écran tactile LCD de 10 cm, une connexion WiFi, un filtre à air HEPA et une application mobile pour gérer ses impressions à distance. Capable de créer des objets d’un volume de 120x120x120 mm et d’une épaisseur de couche de 0,15 mm, elle est disponible à partir de 718€.

TOP 15 – La Prusa i3 mk3

La Prusa i3 mk3 est sûrement l’imprimante 3D la plus connue du mouvement RepRap. Son créateur, Josef Prusa, explique que c’est un modèle en développement constant, avec des améliorations apportées par une communauté de makers grandissante. Cette machine est une évolution de la première Prusa I3 MK2S et comprend un cadre en aluminium plus solide et un assemblage plus facile. Elle offre également un volume d’impression plus grand que ses précédentes versions, de 250 x 210 x 200 mm. C’est un modèle open source disponible à partir de 769€.

TOP 16 – La Witbox Go !, l’imprimante 3D pas chère qui utilise un système Android

La Witbox Go ! est le dernier modèle fabriqué par l’espagnol BQ. Offrant un volume d’impression de 140x140x140 mm, cette imprimante FDM est la première machine à utiliser un système opérationnel Android. L’utilisateur peut ainsi imprimer directement depuis son Smartphone des objets conçus avec des filaments PLA et ABS. Elle est dotée d’une connexion WiFi et d’une connectivité supplémentaire NFC pour lancer des impressions à distance quel que soit le profil de l’utilisateur. Bien qu’elle soit l’imprimante la plus chère de notre classement, elle est disponible à partir de 779,90€.

Quelle est votre imprimante 3D la moins chère préférée? Laquelle conseilleriez-vous? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives

Les 12 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Alexandre Pineau dit :

    Qu’en est-il du kit reprap BCN3D+?

    1. 3Dnatives dit :

      Hello Alexandre. Vous parlez de la BCN3D+ en kit ? http://www.3dnatives.com/3D-compare/imprimante/bcn3d-kit
      Celle-ci est commercialisée au prix de 888€, un poil au dessus du TOP 10 de cette sélection 😉

      1. Alexandre Pineau dit :

        Effectivement, il me semblait qu’elle équivalait à la Up Mini en terme de prix!
        Bravo pour tous vos articles!

  2. hubert dit :

    483 x 508 x 533 mm ce ne serait les dimensions extérieures de la Mattel Thingmaker ?

    1. 3Dnatives dit :

      Bonjour, merci de votre vigilance. Les dimensions de l’imprimante Thingmaker sont 483*508*533 mm et non pas le volume d’impression.

  3. Matthieu Regnier dit :

    Bien joué pour les tailles d’impressions !

  4. Franck dit :

    Une Tevo Tarentula, dans l’esprit « Prusa i3 », une bonne imprimante, avec une communauté importante et active sur un groupe facebook (beaucoup de pièces modélisées en partage pour l’améliorer), et disponible entre 200 et 400€ selon les options (plateau large, sonde de nivelage, extrudeur compatible Flex, etc …)

  5. Delirium07 dit :

    C’est vrai qu’il y a quand meme pas mal d’autres imprimantes qui pourraient etre dans ce classement , même si on parle que d’acheter en France . Une Prusa I3 a 299 €, une Wanhao I3 V2 a 499 € , une Tevo Black widow a 650 € .. par exemple

  6. Abdelhamid Ben Aziza dit :

    quel st le matière première utilisé pour ces imprimantes ?

  7. El GueroLoco dit :

    La Tevo Tornado est aussi à considérée. J’ai la Tevo tarantula, la tornado et la Little Monster, mais la Tornado est de loin supérieure à la tarantula. Vitesse, volume d’impression, mais elle est légèrement plus couteuse. au Canada, environ 400$ vs 250$ pour la tarantula. La Tornado est un copie de la CR-10, qui est excellente aussi, mais je préfère la Tornado (Prix et moins de plastique colorés 🙂 ).

  8. C Terrier dit :

    Le modèle que vous mettez en illustration de l’Anet A8 lui ressemble beaucoup mais il dispose de 2 têtes d’impression (ce qui n’est évidemment pas le cas de l’A8)

  9. HUART Jean Claude dit :

    Bonjour
    quand est il de l’imprimante M3D pro à environ 500 dollars je ne la vois pas dans votre sélection alors que vous parlez de la M3D micro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK