menu

Relativity Space lève $140 millions et part à la conquête de l’espace

Publié le 4 octobre 2019 par Mélanie R.
relativity space investissement

La startup américaine Relativity Space, spécialisée dans la conception de fusées imprimées en 3D, vient de lever $140 millions, s’ajoutant ainsi aux 45 millions déjà obtenus depuis sa création en 2015. Cette nouvelle somme devrait permettre à la jeune pousse de terminer le développement de sa fusée Terran 1 et de commencer sa commercialisation en 2021. Parmi les investisseurs, on retrouve plusieurs particuliers dont dont l’ancien président de Disney, Michael Ovitz, et l’artiste Jared Leto.

Nous vous avons souvent dit que l’impression 3D n’était pas cantonné aux applications terrestres et pouvait viser beaucoup plus loin en s’immisçant progressivement dans l’espace. C’est bien sur ce créneau là que Relativity Space a souhaité se développer : en développant sa solution de fabrication additive Stargate, elle serait capable d’imprimer en 3D 95% des composants de ses fusées, réduisant alors le temps de production à 60 jours seulement. Elle prévoyait d’ailleurs déjà un premier vol orbital en février 2021. La nouvelle levée de fonds de $140 millions devrait donc soutenir cet objet ainsi que l’agrandissement de son siège et la création d’une usine de production de fusées au Stennis Space Center, dans le Mississippi, où l’entreprise teste actuellement ses moteurs.

relativity space investissement

Cet investissement devrait accélérer le développement de la fusée Terran 1 (crédits photo : Relativity Space)

Jordan Noone, cofondateur et directeur de la technologie de Relativity, explique : “Cet investissement nous permettra d’effectuer le premier vol de Terran 1. Il représente tout le capital nécessaire pour atteindre cet objectif ambitieux, développer davantage le site de test du Mississippi, le complexe 16, situé en Floride, et agrandir notre siège social et notre site de production de Los Angeles.” Leur solution Stargate, qui intègre l’apprentissage automatique, les logiciels, la robotique et l’impression 3D métallique, serait capable de construire des fusées prêtes au lancement d’une charge utile pouvant atteindre 1 250 kg en moins de 60 jours. Le produit principal de la société, la fusée Terran 1, a récemment fait l’objet d’améliorations, notamment un carénage de 3 mètres avec un volume deux fois plus important que celui d’origine, une amélioration portée par les retours des premiers clients.

D’ailleurs, parmi eux, on compte l’opérateur de satellites, Telesat, le petit agrégateur Spacesight, ainsi que les startups Momentus et mu Space. Jordan Noone affirme que l’entreprise souhaite doubler ses clients maintenant que le tour de financement est terminé. Il conclut : “Cette annonce nous place vraiment dans une bonne position pour notre premier vol. La taille de cet investissement est assez rare dans l’industrie des lanceurs, à l’exception de SpaceX. Nous prenons vraiment cela comme une forte validation de la confiance de nos investisseurs en l’équipe et en la fusée.” On se tiendra bien évidemment prêt en février 2021 pour vous faire part du lancement de cette première fusée imprimée en 3D ! En attendant, retrouvez plus d’informations sur le site de l’entreprise ICI.

relativity space investissement

Crédits photo : Relativity Space

Que pensez de l’investissement de Relativity Space ? Pourra-t-il aider à faire décoller la fabrication additive dans l’espace ? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK