menu

L’US Army fait de nouveau appel à l’impression 3D

Publié le 24 juin 2021 par Philippe G.

Pour développer de nouvelles applications, l’armée américaine a pour habitude de se tourner vers la fabrication additive. En 2017, l’US Army annonçait avoir réussi la construction d’une caserne en béton de 48 mètres carrés, imprimée en 3D. Plus récemment, dans le cadre d’un contrat à 1,6 millions de dollars, le ministère américain de la Défense s’est associé avec ExOne pour mettre au point une usine mobile d’impression 3D dans un container. Ce coup-ci, si les forces américaines ont fait appel à l’impression 3D, c’est pour développer un dispositif de retrait de volant en métal imprimé en 3D. Ce nouvel outil permettra aux Marines de retirer le volant lors d’un entretien de routine sans l’endommager, ce qui évitera de devoir mettre la voiture hors service.

Aux premiers abords, ce problème pourrait sembler dérisoire. Mais les Marines doivent régulièrement retirer le volant de leurs véhicules, notamment lors des entretiens de véhicules. Pour ce faire, les soldats utilisent un marteau à glissière à 10 voies. Cependant, avec cet outil, les Marines doivent exercer une pression importante sur la colonne du volant, ce qui la brise ou l’endommage souvent. Pour remplacer le volant, il faut alors commander une pièce de rechange, et le véhicule est hors service pendant environ 25 jours. Pour résoudre ce problème, le sergent-chef Kyle Owens a développé un outil, qu’il fabrique désormais grâce à la fabrication additive.

US Army impression 3D

Intérieur du volant (crédits photo : Sergent Michele Hunt/USMC)

Des prototypes conçus grâce à la fabrication additive

Dans de nombreuses situations, la fabrication additive est indispensable pour fabriquer un nouvel outil. Bien que le prototype original ait été fabriqué à l’aide de ferraille et de rondelles en 2012, cette année, M. Owens a pu collaborer avec l’officier d’innovation de son unité pour fabriquer un prototype en utilisant l’impression 3D. Les premiers prototypes de l’outil ont été réalisées en polymères, la plupart des imprimantes 3D des forces américaines utilisant ce matériau. Après avoir obtenu la forme et les fonctionnalités souhaitées, ils ont opté pour l’impression métal pour créer le prototype final. 

Ce n’est pas une surprise que les forces américaines se soient tournées vers l’impression 3D pour fabriquer le modèle finale de l’outil. La technologie est de plus en plus populaire au sein de l’US Army, notamment grâce à la flexibilité et la rapidité de production qu’elle offre. De plus, en créant un modèle imprimable en 3D, n’importe qui peut fabriquer la pièce par ses propres moyens, ce qui permet non seulement de réduire les coûts de production, mais aussi de permettre aux soldats en déplacement de créer la pièce (à condition toutefois d’avoir l’équipement et les matériaux nécessaires sous la main).

US Army impression 3D

Les Marines utilisent régulièrement l’impression 3D en raison de sa flexibilité et de sa rentabilité. (Crédits photo : Kaitlin Kelly/U.S. Marine Corps)

Que pensez-vous de l’utilisation de l’impression 3D par les troupes américaines ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : Sergent Michele Hunt/USMC

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D