menu

Roboze imprime en 3D la totalité d’un skateboard, de la planche aux roulettes

Publié le 9 août 2019 par Mélanie R.

Alors que l’été bat son plein et que les aoûtiens profitent des belles plages de nos côtes françaises, le fabricant italien Roboze en a profité pour nous présenter son tout nouveau skateboard imprimé en 3D. Un bel accessoire pour se balader le long des digues et montrer à tous ses talents de rider. L’entreprise affirme que tout le skate a été réalisé grâce aux technologies 3D, notamment avec des matériaux composites et hautes performances. Un beau mélange qui lui permet d’être à la fois léger et résistant. 

Ce n’est pas la première fois qu’on vous parle d’un skateboard imprimé en 3D : souvenez-vous de l’initiative d’Axis qui a au recours à la fabrication additive et au moulage sous vide pour créer une planche de skate personnalisable. Un projet qui lui avait d’ailleurs permis de rapporter le concours organisé par l’Université de Nanyang à Singapour. Le fabricant d’imprimantes 3D Roboze a voulu aller plus loin en imprimant la totalité du skateboard. Il explique qu’il a utilisé différents matériaux pour venir à bout de son projet : du PA Carbone, du PP, du PEEK et du Flex qui ont tous servi à produire les composants du skateboard imprimé en 3D. 

skateboard imprimé en 3D

Le skateboard imprimé en 3D par Roboze

Une combinaison de matériaux pour renforcer la solidité du skateboard imprimé en 3D

L’entreprise italienne a opté pour un polyamide renforcé en fibres de carbone pour créer toute la structure de la planche du skatebord. La fibre de carbone vient augmenter la résistance du filament tout en réduisant son poids total ; on se souvient de cette étude qui montrait qu’elle était tout aussi solide que de l’acier et pourtant beaucoup plus légère. En choisissant un tel matériau composite, Roboze renforce la solidité de la planche tout en offrant une meilleure absorption des chocs. 

En ce qui concerne les roulettes du skateboard, elles ont été imprimées en 3D à partir de polypropylène (PP), un polymère prisé par l’industrie automobile de par ses propriétés mécaniques : il offre en effet une grande résistance à l’impact et à l’usure. On peut donc imaginer que les roulettes supporteront mieux l’effet du temps. Les roulements ont quant à eux été imprimés en 3D à partir de Flex, un caoutchouc à base de polyuréthane thermoplastique. C’est un matériau qui résiste bien à l’abrasion, à l’usure et à la lacération. Une bonne nouvelle pour les plus casse-cous qui pourront faire toutes sortes de figures sans trop abîmer leur skate. 

skateboard imprimé en 3D

Le skate résisterait mieux aux choses et à l’abrasion

Enfin, pour les rondelles et les écrous, Roboze a opté pour un thermoplastique hautes performance, le PEEK, compatible avec la machine Roboze ONE +400 dont l’extrudeur peut chauffer jusqu’à 450°C. Le fabricant précise : “Nous avons choisi ce matériau pour Son niveau d’élasticité moyen-faible : les pièces imprimées en 3D ont ainsi pu résister aux tests réalisés sur la route.” Le fabricant a fait appel au skater professionnel italien Fabiano Lauciello pour tester le skateboard imprimé en 3D : celui-ci a affirmé que le skate avait bien résisté aux nombreuses figures complexes effectuées. Une belle preuve que la fabrication additive a sa place dans la production de tels accessoires ! Vous pouvez retrouver davantage d’informations ICI.

Que pensez-vous de ce skateboard imprimé en 3D ? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you