menu

Le marché chinois de la fabrication additive

Publié le 24 octobre 2019 par Mélanie R.
marché chinois fabrication additive

Depuis quelques années, nous avons observé une réelle croissance des acteurs chinois de la fabrication additive, notamment avec l’arrivée de fabricants proposant de petites machines FDM très accessibles ou, au contraire, de machines plus industrielles, compatibles avec des matériaux plus techniques. La Chine est un marché très prometteur pour l’impression 3D qui représente déjà 12,9% des dépenses mondiales du secteur selon une étude publiée par l’IDC. Les dépenses du pays s’élèveraient en effet à $2,9 milliards en 2019 que ce soit en termes de machines, matériaux, logiciels et services. Le cabinet estime d’ailleurs que la Chine est le pays qui connaitra la croissance la plus rapide sur le marché de l’impression 3D pour les 5 prochaines années, un taux annuel qui s’élèverait à 21,6%. Face à de telles prévisions, il nous paraît important de brosser un rapide tableau des principaux fabricants chinois d’imprimantes 3D, toutes technologies confondues.

48% des revenus actuels de l’impression 3D en Chine proviendraient des imprimantes 3D (contre 37% pour l’Europe ou 33% pour les Etats-Unis), preuve que les fabricants chinois sont une importante composante pour le marché mondial. Nous avons identifié les 24 principaux, que ce soit des fabricants de solutions de bureau comme Anet3D avec ses petites machines en kit, ou des acteurs industriels comme IEMAI 3D ou INTAMSYS dont les machines sont compatibles avec des thermoplastiques hautes performances. L’ensemble des fabricants est situé à l’est de la Chine ce qui n’est pas très surprenant étant donné que le littoral regroupe la majorité de la population. Les provinces de Guangdong et de Shanghai réunissent quant à elles 50% de fabricants que nous avons identifiés dans l’infographie ci-dessous.

marche chinois impression 3D

Cliquez pour agrandir (crédits photo : 3Dnatives)

Globalement, la majorité des entreprises identifiées sont des fabricants de solutions d’impression 3D FDM et/ou SLA, de bureau ou industrielles. Parmi les acteurs historiques, citons des entreprises comme Shining3D, Wanhao, Raise3D ou encore Flashforge. Force est de constater qu’il existe beaucoup de solutions chinoises très abordables aujourd’hui, des machines en kit principalement à moins de $500. On peut citer le succès fulgurant des machines Creality par exemple, ou encore de Tevo 3D. La Chine a longtemps mis l’accent sur le secteur de l’éducation, incitant les écoles à intégrer de petites machines de bureau directement dans leurs classes.

Il existe encore peu de fabricants d’imprimantes 3D à frittage de poudre – on ne peut toutefois pas passer à côté de l’entreprise pionnière Farsoon Technologies qui a développé toute une gamme industrielle. Quelques entreprises commencent à se lancer sur créneau : on peut ici citer XYZprinting qui annonçait de nouvelles solutions industrielles en juillet dernier – bien que son siège social soit basé à Taiwan, nous l’avons tout de même inclut dans notre infographie.

On observe quand même quelques fabricants d’imprimantes 3D métal comme Farsoon Technologies ou Weedo. D’ailleurs, le rapport de l’IDC prévoit que de plus en plus de solutions d’impression 3D métal se développent en Chine, particulièrement des systèmes de fusion sur lit de poudre. Une bonne nouvelle pour les secteurs de l’aéronautique et de la défense, les deux plus gros utilisateurs d’impression 3D en Chine, qui pourront plus facilement et rapidement concevoir leurs pièces finies. Charles Han, CEO et co-fondateur de INTAMSYS, ajoute : « La Chine a le plus grand volume de fabrication au monde. Notre développement actif dans certains secteurs, tels que l’aérospatial et l’automobile, ainsi que les demandes de plus en plus personnalisées des consommateurs, entraînera une demande bien plus importante pour le marché de la fabrication additive chinois. »

marché chinois fabrication additive

Farsoon Technologies propose des solutions de frittage de poudre plastique et des imprimantes 3D métal

On pourrait donc s’attendre à ajouter des acteurs supplémentaires sur notre infographie dès l’année prochaine ! Anthony Huang, Directeur de XYZprinting Chine, conclut : «Le marché chinois connaît une demande énorme, qu’on ne retrouve pas dans d’autres pays. Par conséquent, d’importants investissements en capitaux de la part du gouvernement, des entreprises, des instituts de recherche vont accélérer le rythme de l’industrie de l’impression 3D en Chine. De plus, le pays possède une chaîne de production et d’approvisionnement connexe mature, ce qui mènera le développement de l’impression 3D à un niveau élevé de fabrication intelligente. C’est plus difficile à reproduire dans d’autres pays. » D’ailleurs, l’étude récemment publiée par le cabinet E&Y confirme cette tendance – le taux d’adoption de la fabrication additive par les entreprises chinoises est de 78% en 2019, ce qui en fait le deuxième pays le plus utilisateur des technologies 3D après la Corée du Sud (81%).

marché chinois fabrication additive

XYZprinting est un fabricant basé à Taïwan qui couvre aujourd’hui de nombreuses technologies d’impression 3D (crédits photo : XYZprinting)

Que pensez-vous du marché chinois de la fabrication additive ? Comment voyez-vous son évolution ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you