menu

Comment démocratiser l’impression 3D ? Rencontre avec le fabricant BQ

Publié le 13 février 2018 par Mélanie R.
BQ

BQ est un fabricant espagnol d’imprimantes 3D qui a commencé à distribuer ses machines en 2013, d’abord en Espagne et peu à peu dans le monde entier. L’entreprise s’est ensuite lancée dans la création de ses propres imprimantes 3D avec un objectif précis : simplifier au maximum l’utilisation de cette technologie afin de l’offrir à tous. Le fabricant affirme vouloir démocratiser l’impression 3D, en mettant notamment l’accent sur le domaine de l’éducation. Nous avons rencontré Astrid Sánchez, Directrice Commerciale de l’Impression 3D et de la Robotique chez BQ afin d’en savoir plus sur la stratégie du fabricant en 2018 et ses futurs projets pour aller vers cette démocratiser.

3DN : Comment BQ a-t-il commencé sur le marché de l’impression 3D et qu’est-ce qui vous a poussé à devenir fabricant?

BQ

Astrid Sánchez

Nous sommes assez attentifs aux demandes du marché chez BQ. En 2013, nous avons commencé à distribué des imprimantes 3D alors que cette technologie était à peine connue en Espagne, obligeant les clients à se tourner vers des fabricants dans d’autres pays. Nous nous sommes rendus compte de deux choses: la difficulté pour l’utilisateur de recevoir de l’aide lorsqu’il avait un problème et que cette technologie qui pouvait intéresser une plus grande audience était réservée à une minorité possédant des connaissances très techniques. Nous avons donc décidé de fabriquer notre premier modèle DIY (Prusa i3 Hephestos) et une imprimante prête à l’emploi, la Witbox.

Désormais, notre offre s’est élargie, nous fabriquons des imprimantes du début jusqu’à la fin ce qui nous permet de contrôler tout le processus de création. Et nous le faisons en Espagne, notamment à Noáin (Navarre) où 400 imprimantes 3D environ sont produites et prêtes à être vendues chaque jour partout dans le monde.

BQ

3DN: A quel public les imprimantes 3D de BQ sont-elles principalement destinées et pourquoi?

L’impression 3D a beaucoup évolué ces dernières années. Si au début c’était une technologie que seuls quelques experts connaissaient et maitrisaient, elle a peu à peu touché différents secteurs et est utilisée en médecine, architecture, art, mode, dans l’industrie et l’éducation. Mais ses possibilités sont infinies et par conséquent notre but est désormais de simplifier la technologie et de l’amener à toutes sortes de public. La dernière imprimante que nous avons lancé sur le marché, la Witbox Go!, a un design soigné – qui a d’ailleurs gagné le Red Dot Design Award – et est très facile d’utilisation. Elle permet même d’imprimer en un clic depuis votre Smartphone. L’idée est de pouvoir l’utiliser même si vous n’êtes pas habitué aux imprimantes 3D.

3DN : Quels sont les projets de développement de la marque pour 2018?

Nous avons donc récemment lancé la Witbox Go! et notre équipe continuera de travailler sur la machine en 2018 pour qu’elle continue à démocratiser l’impression 3D. Pour l’instant, nous ne pouvons pas révéler nos futurs projets.

BQ

La Witbox Go!

3DN : Quelle est la vision de BQ dans le développement de l’impression 3D dans l’Éducation?

L’impression 3D commence à s’introduire dans l’enseignement – nous croyons d’ailleurs que l’éducation est l’un des domaines où cette technologie aura le plus d’influence. Elle deviendra un outil d’apprentissage et de création qui aidera les plus jeunes à acquérir des compétences artistiques en ingénierie, compétences qui influenceront l’industrie quand ils arriveront sur le marché du travail. Le département Education de BQ inclut depuis longtemps des imprimantes 3D dans ses formations à destination des professeurs et des enfants, car nous avons prouvé qu’elles encouragent la pensée créative.

BQ

L’imprimante 3D Hephestos

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs?

Nous espérons que l’impression 3D sera présente peu à peu dans les maisons. Nous continuerons à travailler sur le design et les avancées technologiques afin qu’elle touche tout le monde mais aussi pour mettre fin aux stéréotypes selon lesquels cette technologie est réservée aux geeks et ingénieurs. L’impression 3D est accessible à tous, il suffit de l’adapter à ce que l’on veut.

BQ

Le fabricant BQ peut-il démocratiser l’impression 3D? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you