Accueil > Business > La Mode rencontre l’impression 3D dans l’atelier du styliste Nicolas Theil

La Mode rencontre l’impression 3D dans l’atelier du styliste Nicolas Theil

Un sujet d’esthète: 3Dnatives s’est intéressé à l’utilisation de l’impression 3D dans l’univers de la Mode! Un domaine où la customisation joue un rôle important dans le produit fini. Nous sommes allés à la rencontre de Nicolas Theil, un jeune créateur de mode qui a recours à l’impression 3D pour fabriquer ses modèles de sacs et bijoux, destinés à une clientèle très haut de gamme. Nicolas a déposé sa marque éponyme et a notamment collaboré avec la prestigieuse équipe de Jean-Paul Gaultier.

photo_1013DN : Bonjour Nicolas, peux-tu te présenter en personne, en activité et en images ? 

Je suis Nicolas Theil, styliste et créateur de ma propre marque éponyme. Je réalise des prototypes de maroquinerie, je créé des sacs, bijoux et accessoires de mode pour homme et femme. Mes collections me représentent énormément, entre nature et destruction, à la recherche de l’évolution ou de l’absence, poétique et sarcastique. La créativité est ma force et ma ligne de conduite est l’exploration. Entre le laboratoire de Nicolas Tesla et le cabinet de Charles Darwin…

3DN : Comment t’es-tu mis à l’impression 3D ?

J’ai commencé mes études supérieures en école d’ingénieur où j’ai eu la joie de découvrir la modélisation 3D. Par la suite, j’ai poursuivi des études en Design de Mode et Accessoires à l’école Duperré, mais j’y avais délaissé la 3D. Depuis début 2013 j’ai le plaisir d’y goûter à nouveau, avec les imprimantes 3D.

3DN : Concrètement, comment utilises-tu ton imprimante ?

Je me sers de l’impression 3D comme un réel assistant. Elle réalise mes idées les plus folles, tests, maquettes… autant pour des bijoux que des sacs ! Je crée des bracelets et pochettes de soirées imprimées en 3D, qui sont ensuite gainées et finies avec des peaux précieuses et exotiques : crocodile, galuchat, python, ou même avec du métal, comme de la cotte de maille.

article_nicolastheil2

La pochette Clutch Pom imaginée par Nicolas Theil. La coque a été imprimée en 3D avant d’être recouverte de cuir exotique, de pierres ou de métaux précieux.

Dans son atelier, Nicolas utilise le premier modèle de la Replicator de MakerBot pour fabriquer les coques qui serviront de base à tous ses modèles (sacs, pochettes, bracelets…). Les coques imprimées nécessitent parfois une étape de finition, du simple ponçage en passant par le vernissage de la pièce, avant de les habiller de cuir exotique, de pierres ou de métaux précieux…

Grâce à l’impression 3D, le styliste a ainsi pu confectionner de nouveaux types de fermoirs pour ses sacs et bracelets, trop compliqués ou onéreux à réaliser par les techniques de fabrication traditionnelle. Certaines de ses créations peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros en fonction de la finition. Un aperçu de l’atelier-showroom de Nicolas Theil :

3DN : En quoi l’impression 3D est une révolution pour toi ?

L’impression 3D joue un rôle essentiel dans mon processus de création aujourd’hui. Elle me permet de construire des formes qui nécessiteraient des moules et un développement lourd et onéreux. L’impression 3D est parfaitement adaptée à ma production en petites séries et pièces uniques. De plus, je m’intéresse à l’avenir du monde et de l’humanité, l’évolution technologique joue toujours une part importante de mes créations.

article_nicolastheil10

Le produit phare de Nicolas Theil, le bracelet Pomme dans sa version crocodile et or

Je suis en perpétuelle recherche de formes et structures, qui s’allient au savoir-faire manuel et aux concepts et designs sur lesquels je travaille. Concrètement, je développe de nouveaux systèmes de fermetures ou d’attaches pour mes sacs et bijoux, grâce à l’impression 3D. J’espère en faire un allié précieux dans les années à venir même si son aide n’est qu’un maillon dans ma chaîne de fabrication.

3DN : Où peut-on trouver tes créations ?

Mes créations sont vendues en boutiques sur Paris chez Anne’s Fashion Store (56 Avenue Paul Doumer, 75016), chez Soubis Paris (4 rue du marché Saint Honoré, 75001), ou Coïncidence Paris (11 Rue Chapon, 75003) mais aussi à New York à la boutique Blue Tree, 1283 Madison Ave. Vous pouvez également retrouver la marque sur les sites Lexception.com et Soubis.com.

Des exemples de créations de Nicolas :

article_nicolastheil11

article_nicolastheil10

article_nicolastheil8

article_nicolastheil9

Plus d’informations sur les collections de Nicolas Theil sur www.nicolastheil.fr

Un grand merci à Nicolas pour cette lumineuse interview et son retour d’expérience. L’impression 3D repousse encore une fois les limites de l’imagination et nous sommes ravis qu’il s’agisse d’une initiative française ! Merci aussi à la société spécialisée en impression 3D CKAB pour avoir facilité la rencontre avec Nicolas.

Restez informé, abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook et


À propos Alex

Consultant en impression 3D, j’ai co-fondé 3Dnatives en 2013 pour promouvoir cette révolution en marche. J’accompagne les entreprises sur les transformations liées à l’impression 3D et j’interviens lors de conférences dédiées au sujet (TEDx, 3D Printshow, 3D Print Lyon, Essec, HEC). Diplômé de l'Université Paris Dauphine et du King's College London en Mathématiques Appliquées vous pouvez me suivre sur twitter @martelalexandre