menu

Le REHAB-LAB offre un tremplin pour les personnes en situation de handicap grâce à l’impression 3D

Publié le 16 avril 2024 par Mélanie W.
rehab lab

Créé en 2016, le REHAB LAB est un espace type Fablab qui permet aux personnes en situation de handicap de co-concevoir des aides techniques pour soulager leur quotidien. Celles-ci sont conçues par impression 3D et personnalisées. Aujourd’hui, le REHAB LAB est une communauté qui regroupe de nombreux espaces de fabrication et de partage en France et en Europe, avec plus de 2 000 patients accompagnés et plus de 3 800 aides techniques imprimées en 3D. Ce projet a donné naissance à plusieurs formations diplômantes, que ce soit autour des dispositifs médicaux et de leur réglementation, ou plus globalement sur la CAO et la fabrication additive. La communauté organise également des rencontres physiques pour échanger, partager et créer des liens entre REHAB LAB. Le prochain rendez-vous est fixé du 30 mai au 1er juin à Liège, en Belgique. Nous avons rencontré Willy Allègre, référent du Lab d’Assistances Technologiques et Directeur Technique du CoWork’HIT, afin d’en savoir plus !

3DN : Bonjour Willy, pourriez-vous commencer par vous présenter ? 

Willy Allègre

 

Bonjour, je suis Willy Allègre, ingénieur de formation et détenteur d’un doctorat spécialisé dans les assistances technologiques. Depuis 2012, je suis engagé au Centre de rééducation de Kerpape, où j’accompagne le développement de projets de recherche, de développement et d’innovation en tant que référent du Lab d’Assistances Technologiques et Directeur Technique du CoWork’HIT. J’ai la chance aujourd’hui de travailler dans ces deux entités avec des collaborateurs passionnés par l’innovation, spécialement celle qui améliore la vie des personnes en situation de handicap, en aidant à transformer des idées en solutions concrètes et accessibles sur le marché. 

3DN : Quelle est la mission du REHAB-LAB ? 

Le REHAB-LAB est né de notre prise de conscience de la puissance de l’impression 3D dans le champ de la réadaptation et de l’importance de l’implication des patients dans la création de leurs propres aides techniques. Lancé en 2016 au Centre de Kerpape, c’est un espace de type FabLab qui intègre une imprimante 3D et un poste informatique à minima dans un environnement – rééducation ou médico-social – pour co-concevoir des aides techniques personnalisées. Ce projet a stimulé la formation d’une vaste communauté européenne qui échange pratiques et innovations (avec un développement important en France), soutenue par des formations diplômantes et des publications de référence (autour des pratiques professionnelles et de l’application de la règlementation DP par exemple). C’est un modèle qui promeut la collaboration, l’innovation et l’éducation continue. 

3DN : Comment le CoWork’HIT stimule-t-il l’innovation au service du handicap ? 

Le CoWork’HIT est conçu pour être un centre d’innovation et d’expertise national. Il ne se limite pas à accompagner les porteurs de projets dans la conception et la réalisation de leurs idées, mais offre également des formations approfondies pour les professionnels de santé. Nous facilitons le développement et l’implémentation de la fabrication numérique dans divers contextes, aidant ainsi à la création de solutions novatrices qui peuvent être commercialisées et largement distribuées. Pour cela, nous offrons nos services de prototypage/fabrication, mais également en lien avec les usages/expérimentations ou encore en lien avec la règlementation DM, à tout stade de maturité d’une solution dédiée au handicap. 

Chaque REHAB LAB est équipé à minima d’une imprimante 3D

3DN : Quelles sont les perspectives de la fabrication additive dans le secteur du handicap ? 

La fabrication additive révolutionne de nombreux secteurs, notamment la santé. Elle permet de réduire significativement les coûts et les délais de production tout en adaptant les solutions aux besoins spécifiques des utilisateurs. Notre objectif est de surveiller les avancées matérielles et techniques, d’intégrer la durabilité dans nos processus et d’améliorer continuellement nos méthodes pour maximiser les bénéfices pour les utilisateurs finaux. La collaboration ouverte et le partage des connaissances sont essentiels pour démocratiser ces avancées et maximiser leur impact. 

3DN : Pouvez-vous nous en dire plus sur les prochaines rencontres REHAB LAB ? 

Les rencontres de REHAB LAB sont un pivot pour notre communauté. Elles permettent de rassembler physiquement les membres pour partager, échanger et collaborer. Prévues à Liège en 2024, ces rencontres sont une occasion de discuter des innovations, de participer à des ateliers de veille technologique et scientifique, et de créer des liens entre les différents acteurs de l’écosystème de la santé et du handicap. 

L’objectif est de favoriser l’innovation au service du handicap

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ? 

Je voudrais souligner l’importance de la co-conception dans notre domaine. Cela implique de travailler étroitement avec les utilisateurs finaux dès les premières phases du développement produit, garantissant que les solutions répondent véritablement à leurs besoins. J’invite chacun à rejoindre nos efforts, que ce soit en participant à nos rencontres ou en s’engageant dans l’innovation ouverte. Ensemble, nous pouvons faire une différence significative. RDV donc le 31 mai à Liège pour échanger ! Pour en savoir plus sur le REHAB LAB, cliquez ICI.

Que pensez-vous des initiatives menées au REHAB LAB ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits de toutes les photos : Sonia Lorec Photographe

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks