menu

GE dévoile sa nouvelle imprimante 3D métal, l’Arcam EBM Spectra H

Publié le 25 avril 2018 par Mélanie R.
Arcam EBM Spectra H

A l’occasion du salon Rapid + TCT qui se déroule actuellement aux Etats-Unis, le fabricant GE Additive a révélé sa toute nouvelle solution de fabrication additive métal, l’Arcam EBM Spectra H. Elle aurait été conçue pour traiter des matériaux à haute température et sujets aux fissures, capable de créer de larges pièces à des températures excédant les 1000°C.

L’étude de Context nous révélait cette semaine que GE Additive faisait désormais partie des 5 plus gros vendeurs d’imprimantes 3D industrielles du monde, avec une croissance de 39% par rapport à l’année dernière et plus de $145 millions de revenus générés. La nouvelle machine métal du fabricant américain pourrait bien faire grimper son taux de croissance grâce à une solution pensée pour les industriels qui veulent des machines plus rapides, compatibles avec des matériaux haute température et sujets aux fissures et offrant un plus grand volume d’impression.

arcam EBM spectra H

La technologie Electron Beam Melting développée par Arcam

L’Arcam EBM Spectra H, une imprimante 3D métallique plus rapide

GE Additive a développé sa nouvelle machine métal avec Arcam à l’origine de la technologie e-Beam, désormais contrôlé à 90% par le géant américain. L’Arcam EBM Spectra H serait compatible avec une large gamme de métaux notamment le TiAI et l’alliage de nickel 718, d’autres alliages seraient compatibles d’ici 2019. L’équipe scientifique de GE Additive étudierait actuellement l’utilisation d’une gamme plus large de matériaux à haute température, y compris les superalliages de nickel, tungstène, CoCr, acier inoxydable et composites à matrice métallique. Outre le fait qu’elle pourrait imprimer avec ces métaux, la nouvelle machine de GE Additive offrirait un volume d’impression de 250 mm de diamètre et de 430 mm de hauteur (contre 200 x 200 x 380 mm sur ses imprimantes précédentes) et serait dotée d’un faisceau d’électrons auto-calibré de 6kW qui permettrait de réduire les étapes de pré et post chauffage de moitié en termes de temps.

Alors que la vitesse d’impression de la machine aurait augmenté de 50%, GE Additive indique que d’autres améliorations devraient permettre d’augmenter ce nombre. Une nouvelle procédure de stratification réduirait les besoins en chauffage et économiserait environ cinq heures sur les impressions en utilisant toute la hauteur de la chambre d’impression. L’utilisation du calibrage automatique Arcam xQam aurait également permis de gagner du temps; le processus d’étalonnage serait passé de 3-4 heures à seulement 15 minutes.

arcam ebm spectra H

Jason Oliver, Président et CEO de GE Additive ajoute : “Ce nouveau système montre bien notre détermination à développer des machines industrielles de pointe. Nous restons concentrés sur l’accélération de l’innovation dans tous les secteurs et veillons à apporter des solutions plus intelligentes et efficaces dans le monde entier.” Si on se penche sur les autres caractéristiques techniques de l’imprimante 3D, on constate qu’elle est dotée de boucliers thermiques mobiles pour améliorer l’isolation et d’un système automatisé de distribution et de récupération de poudre. GE Additive affirme que ces spécificités permettront de créer des pièces fiables et solides tout en réduisant les temps d’impression. Vous pouvez retrouver davantage d’informations sur le site officiel de GE Additive ou dans la vidéo ci-dessous :

Que pensez-vous de l’Arcam EBM Spectra H? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK