menu

3D Minerals imprime en 3D une jarre pour les vignerons français

Publié le 17 mai 2021 par Philippe G.

Alors que l’impression 3D vient en aide à de nombreux domaines, pourquoi ne serait-elle pas employée dans le secteur viticole ? De par sa capacité à créer des objets aux formes complexes et aux détails précis, la fabrication additive permet à de nombreux professionnels de transformer leur méthode de conception. L’entreprise française 3D Minerals, spécialisée dans l’impression 3D céramique, offre justement aux sociétés la possibilité de faire évoluer leur procédé de production grâce à la technologie. Récemment, l’entreprise a annoncé avoir conçu une jarre d’environ 2 mètres imprimée en 3D, destinée à conserver le vin durant son vieillissement. 

Basé en Haute-Vienne, dans la région Nouvelle-Aquitaine, 3D Minerals s’est associé avec l’entreprise Biopythos, une jeune société qui propose des contenants en céramique pour répondre aux besoins de la vinification. Ce partenariat a donné naissance à une jarre en céramique aux dimensions hors normes. Grâce à la liberté de conception offerte par l’impression 3D, ils ont fabriqué un contenant de 500 litres. Les imprimantes 3D sont limitées en taille, c’était compliqué de créer un objet aussi grand mais avec une vingtaine d’années d’expérience de coulage dans la céramique, nous y sommes arrivés. Un brevet a été déposé” confie Claude Schneider, directeur de 3D Minerals.

Une jarre et un tonneau imprimés en 3D à partir de céramique (crédits photo : 3D Minerals)

Le procédé breveté de 3D Minerals 

Afin de concevoir un tel contenant – la jarre mesure 1 mètre 80 – 3D Minerals a utilisé pas moins 250 kilos de matière. Et pour l’imprimer, l’entreprise française a eu recours à son procédé breveté : le Slury Deposition Modeling. Une technologie qui, selon l’entreprise, permet l’impression 3D en continu d’une pâte céramique à l’aide d’un savant mélange. Claude Schneider explique : “On a injecté la barbotine dans la tête d’impression avec un adjuvant. Les deux, ensemble, ont fait une pâte imprimable pouvant déposer un fil. Une fois fini, c’est le même procédé que pour la céramique traditionnelle, on laisse sécher et on cuit.” D’après le fabricant, ce procédé limite les défauts de fabrication grâce à l’absence de bulles d’air lors du processus d’impression.

Maintenant que leur projet de jarre en céramique imprimée en 3D arrive à maturité, 3D Minerals et Biopyhtos ont déjà de nouvelles ambitions avec la fabrication additive. Ils espèrent pouvoir créer d’autres formes pour les cuves, afin de limiter l’encombrement chez les vignerons. Enfin, à long terme, 3D Minerals compte diversifier ses clients et utiliser l’impression 3D céramique dans les secteurs de l’architecture et du design. 

Que pensez-vous de la jarre imprimée en 3D par 3D Minerals ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you