Accueil > Business > HP à la conquête du marché de la fabrication additive en Asie-Pacifique
HP

HP à la conquête du marché de la fabrication additive en Asie-Pacifique

Le salon Die & Mould China s’est déroulé il y a quelques jours à Shanghai et a permis au géant HP de révéler de nouvelles intentions de croissance sur le marché de la fabrication additive, quelques jours après avoir clairement dévoilé sa volonté d’accélérer son développement sur le secteur. Le géant américain a annoncé son expansion en Asie-Pacifique avec un nouveau partenariat avec Shining 3D ePrint, un des leaders sur l’impression 3D en Chine. Une collaboration qui touchera le Japon, la Corée du Sud, Singapour et l’Australie et qui permettra à HP d’asseoir son expertise dans cette région.

Shining 3D compte parmi les grands de la fabrication additive avec plus de 10 000 clients dans plus de 70 pays. C’est pourquoi la signature de ce partenariat permettra à HP d’entrer sur le marché asiatique beaucoup plus sereinement et avec plus d’assurance. Shining 3D a déjà prévu de montrer les solutions d’impression 3D de HP dans plus de 50 centres de démonstration dans les plus grandes villes de Chine. Ces centres seront assez similaires de ceux qui ont ouverts en mai dernier aux Etats-Unis et en Europe puisqu’ils permettront de tester et certifier les imprimantes 3D dans un environnement contrôlé.

hp

Un des scanners de Shining 3D

« Etant l’un des leaders de l’impression 3D en Chine, nous sommes fiers de travailler avec un innovateur technologique comme HP pour offrir des imprimantes 3D pour accélérer la production sur le plus grand marché de fabrication au monde, déclare Zhao Dong Lai, président de Shining 3D ePrint. La vitesse et la qualité des solutions d’impression Multi Jet Fusion de HP font d’elles une base idéale pour la prochaine génération de services et de pièces 3D que nous livrons à nos clients dans le monde entier. »

De plus, HP a également annoncé qu’elle intégrerait de nouveaux revendeurs dans son programme « Partner First 3D Printing Specialization » notamment Aurora, 3D Pro, ECSS, Huxen, etc. Le géant américain espère ainsi étendre son influence partout dans la région de l’Asie-Pacifique.

HP

Des pièces imprimées en 3D via la solution Multi Jet Fusion de HP

Sinopec Yanshan Petrochemical Company a également annoncé qu’elle rejoindrait la liste des fournisseurs de matériaux d’impression de HP. Elle souhaite développer des poudres à base de polyoléfine pour les imprimantes 3D de l’américain. « La présence mondiale et la vision partagée de Sinopec Yanshan Petrochemical Company et de HP aideront à transformer le marché des matériaux d’impression 3D, affirme Jiao Yang, Vice Président de l’entreprise chinoise. La plate-forme de HP nous aidera à développer des solutions innovantes pour nos clients. »

L’américain a conclu sa conférence avec une dernière nouveauté : l’ouverture de centres de référence et d’expérience sur l’impression 3D. Ils ouvriront à Beijing, Qingdao, Shanghai, Hangzhou, Suzhou, Taipei, Singapour, Tokyo et Melbourne. Ils permettront de renforcer l’engagement entre les clients, les prospects et les potentiels partenaires.

Hewlett-Packard peut-il conquérir le marché de la fabrication additive en Asie-Pacifique? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.you

 


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.