Accueil > Business > L’Agence de Défense Européenne débute son étude sur la fabrication additive
aed

L’Agence de Défense Européenne débute son étude sur la fabrication additive

Il y a quelques mois,  le projet de l’Agence Européenne de Défense (AED) qui souhaite tester la pertinence de l’utilisation de la fabrication additive dans le champ de la défense européenne, venait de faire sa réunion de lancement. Aujourd’hui, l’agence a annoncé le commencement de ce projet et a fait appel à Fundación Prodintec, un centre de recherche technologique espagnol et MBDA FR, un fabricant européen de missiles.

Ce projet, qui devrait porter ses fruits en décembre 2017, s’intéressera à « tout le spectre de la défense européenne et aux parties prenantes de la fabrication additive au niveau de la défense et des chaines logistisques. » On peut en effet s’attendre à ce que les technologies 3D impactent et améliorent les capacités de défense ; on sait d’ailleurs qu’elles ont de plus en plus d’utilité dans le domaine militaire.

aed

Le projet a trois étapes principales. La première est de réaliser une étude très précise sur le rôle que pourrait avoir la fabrication additive dans le domaine de la défense, en identifiant les opportunités et les défis qu’elle amènerait.

La seconde phase est une démonstration technique qui impliquera un scénario de déploiement simulé utilisant la fabrication additive. L’AED veut montrer comment l’impression 3D peut être utilisée dans des opérations militaires.

Enfin, la dernière étape est de présenter les résultats obtenus par la phase d’étude et la phase de démonstration. Cela fera l’objet d’une conférence pendant laquelle des objets et matériaux d’impression 3D seront présentés afin d’éduquer au maximum les différents participants.

AED

En plus de ces différentes phases, l’AED a également lancé une procédure de consultation qui invite les « parties prenantes compétentes » à participer à des enquêtes et interviews sur les technologies de fabrication additive. Vous pouvez retrouver le questionnaire en question en ligne, il est ouvert jusqu’au 30 avril 2017.

L’ AED espère souligner l’impact que les technologies 3D pourraient avoir sur l’industrie européenne de la défense et souhaite accroître la sensibilisation sur ce point précis. Nous sommes impatients de découvrir les résultats de cette enquête et de mieux comprendre le rôle de la fabrication additive dans le domaine de la défense militaire.

Cette étude peut-elle aider la défense militaire à être plus performante? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.