Accueil > News > Le nouveau projet de l’AED s’intéresse à la fabrication additive
AED impression 3D

Le nouveau projet de l’AED s’intéresse à la fabrication additive

La fabrication additive connaît beaucoup de changements, d’évolutions et est utilisée dans de plus en plus de domaines, notamment pour des applications militaires. A titre d’exemple, la marine américaine apprend comment utiliser cette technologie pour résoudre des avaries de matériel en plein océan, une entreprise de défense israélienne a acquis une imprimante Roboze One+ 400, et le Z3DLAB français s’est associé au InssTek sud-coréen pour imprimer des pièces en 3D pour des avions de chasse coréens.

AED impression 3D

L’imprimante 3D Roboze One+ 400

A l’initiative de son département Recherche & Technologie (R&T), l’Agence Européenne de Défense (AED) a démarré un nouveau projet pour tester la pertinence d’utilisation de la fabrication additive dans le champ de la défense européenne. Ce projet innovant a débuté pendant une réunion de lancement le 21 décembre.

AED impression 3D

L’équipe de l’AED lors de la réunion de lancement

L’objectif du projet est « d’analyser les domaines dans lesquels la fabrication additive pourrait avoir un impact positif sur les compétences de défense.» Il se décompose en deux phases majeures. Premièrement, l’AED étudiera comment la fabrication additive pourrait s’intégrer dans le secteur de la défense. Ce travail identifiera les capacités industrielles européennes et les technologies d’impression 3D pertinentes pour ce domaine précis.

La deuxième phase aura pour but de mettre en pratique la technologie durant une démonstration pratique. Une imprimante 3D sera utilisée à Saragosse en Espagne pendant un exercice aérien sponsorisé par l’AED pour réparer les pièces des avions.

AED impression 3D

A la fin du projet, les résultats, ainsi que de l’équipement, seront présentés lors d’une exposition à quelques militaires afin de les sensibiliser aux possibles impacts de l’impression 3D dans le domaine de la défense militaire.

Ce projet sera mené par des membres de l’AED, par le centre de recherche de la Fondation Prodintec et par MBDA France. Ensemble, ils renforceront les liens entre les activités de recherche, le développement industriel et les Forces Armées.

Pensez-vous que la fabrication additive soit bénéfique pour le domaine de la défense militaire? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.