menu

Quelles sont les caractéristiques de l’imprimante 3D multi-matériaux d’Infotech ?

Publié le 23 décembre 2020 par Thomas B.
infotech

L’entreprise Infotech présente une nouvelle imprimante 3D entièrement automatisée, conçue pour imprimer différents matériaux liquides en même temps et de façon indépendante grâce à la technologie par jet de matière ou Material Jetting en anglais. En effet, la machine est dotée de plusieurs têtes d’impression qui viennent déposer des gouttes de matière, couche par couche. Elle est compatible avec les résines époxy à haute performance de DELO Adhesives, un des partenaires de ce développement ; celles-ci permettent notamment de produire des composants aux propriétés physiques différentes.

La technologie par jet de matière combine la technologie Inkjet et l’utilisation de photopolymères durcis par une source de chaleur, généralement une lumière ultraviolette. L’un de ses avantages est sa capacité à mélanger plusieurs matériaux et couleurs, rendant ainsi possible la création de pièces très détaillées. C’est sans doute ce qui a poussé Infotech à choisir ce procédé pour développer sa nouvelle machine. Celle-ci a été développée sur la base de l’IP-500 Desktop Dispenser et serait un système autonome. Elle est en effet dotée de têtes d’impression modulables et flexibles, adaptée au développement de prototypes et à la production de petites séries. Les domaines d’application typiques de ces composants imprimés avec des matériaux DELO comprennent les industries automobile et microélectronique, car les matériaux sont très résistants à la température et ont des propriétés similaires à celles des plastiques haute performance.

Une tête de distribution à jet d'Infotech

Une des têtes de la machine d’Infotech (Photo : Infotech)

Infotech offre une impression 3D tri-matériaux

Le système d’Infotech peut être équipé de trois têtes différentes. Les utilisateurs ont la possibilité de choisir parmi une multitude de types de vannes créées par le fabricant, notamment à jet, à pression temporelle et à vis, chaque vanne reposant sur un axe vertical distinct. Comme chaque tête peut être utilisée indépendamment des unes aux autres, les utilisateurs peuvent combiner différentes résines au sein d’une même couche et ainsi contrôler précisément la composition du matériau.

Le système Infotech utilise une lumière UV pour durcir le matériau projeté. Cela se fait par l’intermédiaire d’une lampe UV logée dans sa propre tête d’impression séparée, qui suit le parcours de la dernière tête de distribution active. L’épaisseur de la couche est déterminée par une mesure de hauteur sans contact (une caméra), et le système est doté d’un contrôle intégré en temps réel. Ainsi, les distances de travail des têtes de distribution peuvent être modifiées et corrigées à la volée, ce qui devrait permettre de réduire le nombre d’échecs d’impression.

Des résines hautes performances

Pour exploiter pleinement le potentiel des pièces fonctionnelles, la machine ne suffit pas, il faut pouvoir compter sur une grande variété de matériaux ; c’est là qu’intervient la gamme de résines époxy de DELO. L’entreprise fabrique des matériaux qui présentent de nombreuses propriétés physiques, notamment la transparence, la conductivité et la flexibilité. Selon DELO, ses résines sont très résistantes aux températures et se rapprochent des polymères haute performance. Comme les matériaux d’impression de DELO ont des propriétés chimiques similaires, ils peuvent tous être mélangés et assortis pour répondre aux besoins de l’utilisateur, et présentent une excellente adhérence et isotropie lorsqu’ils sont en contact les uns avec les autres.

La tête de distribution temps-pression d'Infotech.

Les résines offrent des propriétés idéales pour différents types d’application (crédits photo : Infotech)

Par conséquent, les utilisateurs peuvent faire varier avec précision les propriétés qu’ils souhaitent sur les composants imprimés en 3D. Cela signifie que les pièces peuvent être fabriquées avec des zones rigides et flexibles ou des zones opaques et transparentes, avec un contrôle total des épaisseurs de paroi et des détails des caractéristiques. De plus, l’ensemble du processus de distribution et de durcissement est entièrement numérisé et automatisé, de même que le nettoyage des buses de distribution. Vous pouvez retrouver plus d’information ICI.

Que pensez-vous de la nouvelle machine d’Infotech ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you