menu

GE dévoile ATLAS, l’une des plus grandes imprimantes 3D du marché

Publié le 26 juin 2017 par Mélanie R.
imprimante 3D atlas

GE Additive, la filiale de General Electric dédiée à la fabrication additive, continue ses développements et investissements dans la technologie et a dévoilé à l’occasion du salon du Bourget sa toute nouvelle imprimante 3D ATLAS, l’une des plus grandes du marché, dédiée au secteur aérospatial.

Le géant américain qui détient la majorité des parts de Concept Laser, spécialiste allemand de la fabrication additive métal, continue son expansion sur le marché de l’impression 3D, après avoir annoncé un investissement de 100 millions d’euros supplémentaires pour créer un nouveau centre de production en Allemagne et ainsi réaffirmer sa position sur le marché. GE poursuit sa lancée avec l’annonce d’une nouvelle machine 3D qui pourrait bien bouleverser le secteur aérospatial.

imprimante 3D atlas

ATLAS pourrait bien être la plus grande imprimante 3D de frittage de poudre du marché. GE explique qu’elle a nécessité deux ans de recherche et développement et devrait surpasser les capacités de la machine XLine 2000R de Concept Laser qui a un volume d’impression de 800 x 400 x 500 mm. Celle-ci est très appréciée dans les secteurs de la joaillerie, de l’aérospatial et de l’automobile, notamment grâce à la puissance de ses deux lasers qui atteignent chacun 1000 W.

L’ATLAS aurait un volume d’impression de 1000 x 1000 x 1000 mm, dépassant ainsi celui de l’imprimante 3D d’Aeroswift qui annonçait l’année dernière avoir construit la plus grande imprimante 3D métal du marché. La nouvelle machine de GE permettrait de fabriquer des objets à géométrie et échelle personnalisables. Elle utiliserait des matériaux multiples notamment du nylon mais aussi des métaux réactifs et non-réactifs comme de l’aluminium ou du titane.

imprimante 3D atlas

L’imprimante 3D X Line 2000R

« Cette machine fabriquera en 3D des pièces d’avion d’un mètre de diamètre et sera idéale pour créer des composants structurels et des pièces de moteur, explique Mohammad Ehteshami, Vice Président et Directeur Général de GE Additive. L’imprimante pourra également servir aux constructeurs automobiles et aux secteurs de l’énergie et pétrolier. »

Plus d’informations sur ATLAS seront révélées au salon Formnext qui aura lieu en novembre 2017. GE prévoit une première version de la machine disponible à la vente au début de l’année 2018 ainsi qu’une version beta pour ses collaborateurs à la fin de l’année. Regardez la vidéo de GE au salon du Bourget ci-dessous pour plus de précisions :

Que pensez-vous de l’imprimante 3D ATLAS de General Electric ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK