menu

La transplantation d’organes facilitée grâce aux technologies 3D

Publié le 22 mai 2018 par Mélanie R.
impression 3D chirurgie

Des chirurgiens de Guy’s and St Thomas’ NHS Foundation Trust à Londres utiliseraient l’impression 3D pour augmenter le taux de réussite des transplantations d’organes complexes chez les jeunes enfants. Ils auraient récemment réussi une opération complexe, celle de Dexter Clark âgé de 2 ans qui souffrait depuis sa naissance d’un problème au rein. C’est son père, Brendan Clark qui lui a donné un rein. Afin de préparer au mieux cette opération, les médecins auraient imprimé en 3D deux modèles, du rein et de l’abdomen, obtenus à partir d’un scan 3D. 

Le recours aux technologies 3D dans le domaine médical est de plus en plus courant, offrant la possibilité de créer des dispositifs entièrement personnalisés mais également de concevoir des modèles post-opératoires plus réalistes et adaptés à la formation des chirurgiens. La startup française BIOMODEX en a d’ailleurs fait son coeur de métier: elle fabrique des modèles anatomiques imprimés en 3D pour mieux former les médecins avant une opération et ainsi réduire le nombre d’erreurs médicales qui peuvent être fatales. Les technologies 3D faciliteraient également les greffes et transplantations d’organes en offrant une meilleure simulation et anticipation.

impression 3D chirurgie

Les modèles du rein et de l’abdomen imprimés en 3D

Une transplantation de rein complexe

Dexter est né avec un problème rénal qui l’obligeait à se nourrir à l’aide d’une sonde gastrique et très vite, il lui fallait un autre organe. Son père voulait lui donner un de ses reins mais celui-ci était bien plus grand que la moyenne adulte, et donc encore plus large pour un enfant de 2 ans. Les chirurgiens étaient donc assez inquiets quant à la possibilité d’implanter ce rein dans l’abdomen de Dexter, et ce en toute sécurité.

Généralement, pour décider si de telles transplantations complexes chez les enfants sont viables, les patients sont anesthésiés et le chirurgien peut alors mener une exploration chirurgicale invasive pour voir si cela est faisable. Mais cette fois-ci, les médecins anglais ont voulu procéder différement : ils auraient scanné en 3D le rein de Brendan Clark et l’abdomen de son fils afin de créer deux modèles imprimés en 3D, fidèles aux patients, à partir d’une imprimante 3D Stratasys multi-matériaux. Les médecins expliquent qu’ils pouvaient plus facilement apprécier la profondeur et l’espace existants dans l’abdomen de l’enfant grâce à ces modèles 3D. Une initiative qui fait écho à celle prise par le CHU d’Amiens qui avait créé un modèle de colonne vertébrale imprimé en 3D pour faciliter l’opération d’un enfant de 6 ans.

impression 3D chirurgie

Dexter et son père

Dans le cas de Dexter, les modèles imprimés en 3D auraient également été amenés au bloc opératoire le jour de la greffe et examinés par les chirurgiens responsables de la transplantation. Un des médecins explique « La capacité d’imprimer un modèle 3D de l’anatomie du patient dans différentes textures, avec les complexités des vaisseaux sanguins clairement visibles à l’intérieur, nous permet de différencier les relations anatomiques critiques entre les structures. Les matériaux flexibles nous ont également permis de mieux imiter la flexibilité des organes dans l’abdomen pour la simulation de l’environnement chirurgical. Cette technologie a le potentiel d’améliorer et de faciliter la prise de décision pendant la planification pré-chirurgicale et en salle d’opération, et peut donc contribuer à sécuriser une opération complexe. »

L’opération se serait bien passée, le jeune garçon pourrait désormais manger des aliments solides. Les technologies 3D auraient également apaiser la famille de Dexter, rassurée de savoir que les modèles créés ont guidé les chirurgiens de façon très réaliste. On espère que d’autres initiatives de ce genre pourront voir le jour et permettront à d’autres patients de guérir rapidement et en toute sécurité. Retrouvez plus d’informations sur le site officiel de la fondation londonienne

Quel est l’avenir des technologies 3D dans le domaine chirurgical? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you