menu

Digital Metal triple la vitesse d’impression de son imprimante 3D métal

Publié le 9 avril 2020 par Mélanie R.
digital metal

Le fabricant suédois Digital Metal, spécialisé dans la fabrication additive métal, a annoncé une amélioration de son logiciel d’impression afin d’offrir à l’utilisateur une vitesse d’impression trois fois plus rapide sur la machine DM P2500. Initialement, elle était de 100 cm3/h. Cela devrait permettre aux industriels d’accélérer leur cadence de production sans sacrifier la qualité. L’entreprise affirme que toutes les nouvelles machines fabriquées seront équipées de cette nouvelle fonctionnalité ; pour les unités déjà vendues, un kit de mise à jour sera à leur disposition pour profiter de cette meilleure productivité. 

La vitesse est souvent ce qui pêche dans le secteur de la fabrication additive : il faut parfois attendre des heures pour qu’une pièce aboutisse, sans compter les éventuelles erreurs qui prolongent le processus de fabrication. Quelques initiatives se sont déjà déployées pour améliorer cette composante, davantage sur des machines de dépôt de matière fondue ; les procédés d’impression métal sont plus rapides. Il faut dire que les imprimantes 3D métal sont plus employées par des industriels pour qui la productivité et la répétabilité sont clés. En proposant une mise à jour de son logiciel, Digital Metal répond à ces enjeux cruciaux, que ce soit pour l’aérospatial, l’automobile ou le luxe.

La DM P2500 (crédits photo : Digital Metal)

Digital Metal mise sur une plus grande productivité

La DM P2500 est une machine basée sur le procédé de liage de poudre qui offre un volume d’impression de 203 x 180 x 69 mm et une résolution pouvant aller jusqu’à 35 microns. La technologie permet au fabricant de s’affranchir des supports d’impression ce qui raccourcit les délais de fabrication : les étapes de post-traitement sont moindres. La solution répondait donc déjà à certaines exigences des professionnels. La mise à jour du logiciel vient toutefois tripler la vitesse d’impression, permettant d’accéder à de nouveaux niveaux de productivité. 

Alexander Sakratidis, directeur des ventes et du marketing chez Digital Metal, ajoute : “Nous travaillons constamment à l’amélioration des performances de nos imprimantes afin que nos clients puissent travailler de la manière la plus rentable possible. Cette importante mise à niveau permet d’atteindre des volumes de production encore plus importants sans sacrifier la qualité des composants. Nous prévoyons de continuer à développer des mises à niveau importantes similaires deux fois par an.”

La machine offrait déjà une grande précision (crédits photo : Digital Metal)

Les matériaux compatibles restent inchangés : acier, titane et superalliages DM 625 et DM 247. Notez que presque 100% de la poudre non utilisée pendant le processus d’impression peut être recyclée et réutilisée pour une autre impression. Retrouvez plus d’informations sur le site officiel de Digital Metal ICI.

Que pensez-vous de cette mise à niveau ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK