menu

Nike A.I.R. bouscule les codes du sport avec des chaussures imprimées en 3D et imaginées par l’IA

Publié le 19 avril 2024 par Elliot S.
Une chaussures nike A.I.R.

Imaginez une chaussure qui reflète la personnalité unique de chacun. Que vous soyez un rat de bibliothèque, un connaisseur de montres de luxe ou un fan de films fantastiques, à quoi ressemblerait cette chaussure ? Nike a poursuivi cette vision avec son projet Nike A.I.R., visant à intégrer les styles et les besoins athlétiques uniques de 13 athlètes de haut niveau sponsorisés dans des conceptions de chaussures individuelles. La réalisation de cet objectif s’est appuyée sur les équipes de design de Nike, la contribution des athlètes et des outils technologiques de pointe. Grâce à des algorithmes, à l’intelligence artificielle et à l’impression 3D, Nike a développé des prototypes de chaussures distinctives pour chaque athlète. Ces créations innovantes ont été présentées lors de l’événement Nike On Air le 11 avril au Palais Brongniart à Paris.

S’appuyant sur l’emblématique Nike Air, symbole d’innovation continue au sein de la marque, Nike A.I.R. pousse le concept encore plus loin. Le célèbre fabricant d’articles de sport ose affirmer qu’il crée ses designs de chaussures les plus audacieux à ce jour. Grâce à un mélange de la technologie de l’IA, de l’impression 3D, du design et du savoir-faire artisanal, la marque fusionne des méthodes de pointe avec des pratiques établies pour encapsuler non seulement l’air du temps, mais aussi l’esprit du futur. A.I.R. représente non seulement les prototypes à base d’Air, mais sert également d’acronyme pour Athletes Imagined Revolution (Révolution Imaginée des Athlètes), soulignant l’engagement de la marque à repousser les limites et à réinventer les chaussures de sport.

La chaussure du joueur de basket A’ja Wilson.

En réalité, Nike A.I.R. est probablement la collaboration la plus intensive de la marque avec ses athlètes, qui ont été impliqués à chaque étape du processus de conception pour créer un reflet de leur personnalité sous la forme d’une chaussure. Les 13 prototypes sont des co-créations entre Nike et des athlètes olympiques et paralympiques de course à pied, de tennis, de basket-ball et de football.

Création de 13 paires uniques avec l’IA et l’impression 3D

Dans la phase initiale du processus, Nike a mené des entretiens approfondis avec ses athlètes pour explorer leur vision de la chaussure parfaite. Les athlètes ont donné leur avis sur les préférences de design, les options de personnalisation et ont partagé leurs points de vue sur leur personnalité, leur style de jeu ou de course, ainsi que sur leurs expériences de vie marquantes. Ces réponses variées ont été résumées par une intelligence artificielle en une idée globale, et cette IA a créé des centaines d’images différentes pour chaque athlète. Les designers Nike ont utilisé ces images générées par des algorithmes comme source d’inspiration pour leurs premières créations et les ont présentées aux athlètes.

Par la suite, chaque athlète et personnalité sportive a offert ses suggestions. Par exemple, le marathonien Eliud Kipchoge a souligné des problèmes de performance potentiels avec le modèle initial, ce qui a nécessité des ajustements pour l’optimisation. De même, d’autres athlètes ont donné leur avis sur l’amélioration de l’esthétique, de la fonctionnalité et de l’expression personnelle des prototypes initiaux. Par exemple, la chaussure de la joueuse de tennis Zheng Qinwen, en forme de serpent, symbolise non seulement l’année du Dragon du calendrier lunaire chinois, mais reflète également son héritage chinois.

Les commentaires fournis par les athlètes se sont avérés précieux pour l’équipe de design de Nike, mettant en évidence des failles potentielles dans certains des designs générés par l’IA qui n’auraient peut-être pas résisté aux rigueurs du sport. La création des prototypes finaux pour les 13 athlètes a nécessité un mélange de croquis 3D, de conception assistée par ordinateur, de dessins à la main et d’impression 3D. Cette approche hybride a considérablement accéléré le processus de production pour Nike. Alors que les méthodes traditionnelles auraient pu prendre des semaines, voire des mois, les prototypes finaux ont été achevés en quelques heures à quelques jours tout au plus. Le centre de création de concepts de Nike, équipé d’imprimantes 3D rapides, a joué un rôle central dans ce calendrier accéléré, aux côtés de l’intégration de l’intelligence artificielle.

La chaussure de la joueuse de tennis Zheng Qinwen fait hommage à son héritage culturel.

« L’IA multiplie de façon exponentielle notre processus de création », affirme Roger Chen, vice-président de Nike, NXT, création de produits numériques. « La création de ces points de départ nous prenait autrefois des mois. Maintenant, on peut les créer en quelques secondes. On compare l’IA à un crayon plus pointu et plus intelligent. Le designer reste maître de la situation. C’est ce que vous faites avec le crayon qui crée la magie. Nous avons donné à ces programmes génératifs des mondes entiers à nous refléter, et ils l’ont fait. Mais cela ne se produit pas sans les sessions d’écoute approfondies que nos équipes ont menées avec nos athlètes. »

Avec A.I.R., Nike souhaite fournir aux athlètes des équipements de haute performance qui reflètent leur personnalité et les soutiennent dans leur quête de meilleur temps ou de performance de pointe. Dans le même temps, la marque se tourne vers l’avenir et ne limite pas son approche de chaussures entièrement individualisées aux Jeux olympiques de Paris de 2024. Les 13 prototypes inspirent la marque à explorer ce à quoi pourraient ressembler les chaussures du futur, en intégrant performance et personnalité.

« Pour que ces prototypes réussissent, ils doivent susciter des émotions », a expliqué John Hoke, directeur de l’innovation chez Nike. « Ils doivent évoquer un sentiment d’émerveillement devant ce qui se profile à l’horizon, un optimisme pour l’avenir. Ce que j’espère vraiment que ce projet va susciter, c’est un sentiment de potentiel illimité. Nike Air est une technologie presque âgée de 50 ans. Nous ne sommes qu’à l’aube de l’exploitation du potentiel d’Air, de sa pleine expression. Et ces prototypes de chaussures montrent que nous sommes loin d’avoir terminé. » Pour en savoir plus sur le projet Nike A.I.R., cliquez ici.

Concept pour le coureur Kényan Faith Kipyegon et une partie des résultats obtenus par IA.

Que pensez-vous du projet Nike A.I.R.? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits de toutes les photos : Nike

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks