Accueil > Art/Design > Bobby Tailor conçoit des voitures pour enfant grâce à la fabrication additive
Bobby Tailor

Bobby Tailor conçoit des voitures pour enfant grâce à la fabrication additive

Bobby Tailor est une entreprise allemande créée en 2015 qui s’est lancée dans la fabrication de voitures pour enfant largement inspirées des Bobby Car. Son fondateur, Steffen de Bochdanovits voulait offrir des voitures authentiques avec des sièges en cuir faits à la main, des jantes en aluminium, dotées d’un équipement électronique de pointe.

Le but de Bobby Tailor était de pouvoir proposer des voitures de qualité sur mesure, le tout dans une structure de coûts précise. Les voitures étant personnalisées et donc uniques, l’entreprise devait produire unité par unité. Bobby Tailor ne pouvait donc pas avoir recours à des méthodes de fabrication traditionnelles sans sortir de sa structure de coûts. Son fondateur explique que « beaucoup de designs ne pouvaient pas être conçus parce que la flexibilité pour les personnaliser n’était pas au rendez-vous. »

Bobby Tailor

Pour pallier à ce problème, Steffen a eu recours à la fabrication additive métal. Par exemple, il a utilisé une imprimante EOS, la M290, pour créer les plus petites pièces des voitures. Grâce au procédé de frittage laser direct de métal, des outils complexes ont été fabriqués et utilisés pour produire la serrure de contact et le bouchon du réservoir. Les enjoliveurs ont quant à eux été imprimés en 3D grâce une imprimante EOSINT P 395, par frittage laser de plastique. Par la suite, ces pièces ont été rajoutées aux sièges en cuir cousus à la main et équipements électroniques. Le tout a été installé sur un châssis traditionnel acheté par Bobby Tailor.

Bobby Tailor

Le fabricant de voitures a travaillé avec l’entreprise allemande Creabis, spécialisée dans la fabrication par frittage laser de pièces plus ou moins complexes. Cette dernière travaille avec des imprimantes EOS qui « offre la meilleure qualité possible » selon Ralf Deuke, le CEO de Creabis. Grâce à cette collaboration, Bobby Tailor a pu fabriquer plusieurs prototypes en un temps record et de façon très rentable.

Grâce à la fabrication additive, Bobby Tailor gagne 22 heures dans la production de chaque jante en aluminium ce qui baisse de façon considérable son coût. A partir d’une simple photo, l’entreprise est capable de répondre facilement et rapidement à des demandes spécifiques de création de jantes. Il est également possible pour les parents de configurer la voiture de rêve de leur enfant via le site internet du constructeur.

Bobby Tailor

La fabrication additive s’est avérée essentielle pour Bobby Tailor en lui permettant de créer des pièces complexes, personnalisées et d’une qualité irréprochable.

Que pensez-vous de ces voitures pour enfant? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.