Accueil > News > Bat Bot, le robot chauve-souris imprimé en 3D
Bat Bot

Bat Bot, le robot chauve-souris imprimé en 3D

Des ingénieurs en robotique ont eu recours à l’impression 3D pour créer les articulations de ‘Bat Bot’, un robot futuriste qui imite la façon dont les chauves-souris se déplacent dans l’air.

Bien qu’il existe un grand nombre de robots capables de voler dans le monde, et même de très nombreux avec des ailes battantes, il n’y en a que très peu avec des ailes fines et élastiques, elles sont généralement rigides. Selon les chercheurs qui ont créé Bat Bot, ce choix pourrait procurer un réel avantage : « Quand une chauve-souris bat des ailes, ça a le même effet qu’une feuille de caoutchouc : elle se remplit d’air et se déforme », explique Seth Hutchinson, ingénierie en robotique à l’Université de l’Illinois. Ce principe d’absorption et d’expulsion de l’air génère un soulèvement supplémentaire, principe que les chercheurs ont cherché à exploiter dans la construction de leur robot.

Bat Bot

Le prototype du robot

Le Bat Bot a été conçu grâce à différentes techniques de production et plusieurs matériaux synthétiques. Ses ailes sont faites de fibre de carbone, les 9 articulations ont été imprimées en 3D et la membrane de l’aile est en silicone et d’une épaisseur de 56 microns seulement. Des micros moteurs se trouvent dans la colonne vertébrale de la chauve-souris et activent ses ailes. Elle peut les battre 10 fois en une seconde ce qui lui permet d’atteindre une vitesse de 5,6 mètres par seconde. Lorsque le robot descend en piqué sans battre des ailes, il peut alors atteindre 14 m par seconde.

Le robot ailé pourrait avoir la même utilité que les drones et les quadcopters d’aujourd’hui sans les risques liés au crash. Comme le Bat Bot ne pèse que 93 grammes et ne mesure que 47 centimètres ailes déployées, il ne représente pas de menace particulière pour les hommes ou l’environnement.

Grâce à cet aspect sécuritaire du Bat Bot, Hutchinson pense qu’il pourra être utilisé pour surveiller l’évolution d’un site de construction ou comme un robot de service aérien à la maison ou dans les hôpitaux pour aider les personnes âgées ou handicapées en allant rapidement chercher de petits objets. Il pourrait aussi servir de relais pour enregistrer du son et de la vidéo sur différents lieux sans avoir besoin de plusieurs caméras.

S’il est muni du bon équipement, le robot pourrait aussi être utilisé pour examiner les zones sinistrées. Dans le cas d’un accident nucléaire par exemple, déployer ces chauves-souris pour détecter les radiations serait beaucoup plus sûr et efficace que de le faire faire par des hommes.

Que pensez-vous de ce robot chauve-souris? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.