menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : L’impression 3D pour compléter un squelette d’ours préhistorique

Publié le 11 juin 2023 par Elodie D.
top 5 vidéos impresssion 3D squelette ours

Un nouveau dimanche, un nouveau top 5 ! Avec celui de cette semaine, vous allez visiter le siège de XJet dans notre nouvel épisode de l’Inside 3D Tour, découvrir comment la fabrication additive contribue à la préservation des espèces préhistoriques, vous étonner face à la plus grande imprimante 3D du monde, qui imprime des fusées, prendre connaissance des tendances de 2023 en matière d’impression 3D et assister à une discussion sur les régulations relatives aux armes imprimées en 3D aux Etats-Unis. Ne manquez pas ces vidéos ! Et, en vous en souhaitant un bon visionnage, bon dimanche !

Top 1 : 3Dnatives au siège de XJet

L’équipe de 3Dnatives s’est rendue à Rehovot, en Israël, pour visiter le siège de XJet, ainsi que son site de fabrication additive. Nous y avons été accueillis par Yair Alcobi, PDG de XJet, qui nous a parlé de la situation actuelle de l’entreprise et de ses objectifs-clés. Nous avons ensuite échangé avec Hanan Gothait, président et fondateur de XJet, qui a expliqué en détail sa technologie brevetée Nano Particle Jetting. Enfin, nous avons clôturé la visite par un entretien avec Guy Zimmerman, Business & Marketing Executive chez XJet, qui nous a fait visiter l’usine de fabrication de l’entreprise pour découvrir ses solutions et les applications les plus remarquables de la technologie NPJ.

Top 2 : Des paléontologues se servent de l’impression 3D pour compléter un squelette d’ours

L’une des sciences les plus anciennes, la paléontologie, en particulier la bibliothèque de paléontologie du Centre du patrimoine, utilise l’impression 3D pour fabriquer les parties manquantes des spécimens de squelettes d’animaux. Cette technique est plus rentable et plus efficace que de demander aux artistes de sculpter l’argile manuellement. Le premier spécimen partiellement imprimé en 3D, un ours de l’aube de la taille d’un raton laveur, est maintenant exposé. Les paléontologues n’ont trouvé cette espèce que dans le sud-ouest du Dakota du Nord. Regardez la vidéo pour en savoir plus !

Top 3 : des sénateurs américains expliquent les dangers des armes imprimées en 3D

Le sénateur Edward Markey (D-MA) et le représentant Jared Moskowitz (D-FL) ont évoqué avec la journaliste de MSNBC Andrea Mitchell leur projet de loi visant à criminaliser la publication, le partage et le téléchargement de plans et d’instructions visant à permettre aux particuliers d’imprimer en 3D des armes à feu ou des accessoires pour celles-ci. Ces armes imprimées en 3D présentent un danger important pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elles n’ont pas de numéro de série, ce qui empêche leur traçabilité. Ensuite, avec seulement 200 dollars, n’importe qui peut acquérir une imprimante 3D capable de produire une arme à feu fonctionnelle. En outre, ces armes sont indétectables par les détecteurs de métaux, ce qui augmente le danger potentiel. Enfin, elles sont facilement accessibles aux personnes qui échoueraient à une vérification des antécédents dans des circonstances normales. Le sénateur Markey souligne que les « armes fantômes » représentent une menace émergente, avec des possibilités croissantes à mesure que la technologie continue d’évoluer. Le représentant Moskowitz fait écho à ce sentiment, soulignant la nécessité de mesures proactives pour faire face à ce paysage en évolution.

Top 4 : La plus grande imprimante 3D au monde imprime des fusées

Relativity Space, une entreprise spécialisée dans la fabrication additive, a intégré l’impression 3D dans son processus de fabrication de fusées. Tim Ellis, le PDG, souligne l’importance de l’impression 3D dans le développement de la fusée de la société. La fusée lancée initialement était presque complètement imprimée en 3D, 85 % de la fusée ayant été faite grâce aux imprimantes 3D personnalisées et aux alliages d’aluminium de Relativity Space. Bien que des composants spécifiques tels que l’électronique et les joints n’aient pas été imprimés en 3D, la majorité de la fusée a bénéficié de cette technique, ce qui a permis des itérations de conception et une acquisition de données plus rapides. Bien que le premier lancement n’ait pas atteint l’orbite, il a ouvert la voie à la prochaine tentative de Relativity Space : la construction de la fusée Tran R, plus grande et réutilisable. Ellis partage également sa vision ambitieuse à long terme consistant à tirer parti de l’impression 3D pour établir une présence sur Mars, en s’inspirant de la mission de SpaceX. Découvrez-en plus dans la vidéo ci-dessous !

Top 5 : Les tendances-clés de l’impression 3D pour 2023

En 2023, quatre tendances-clés feront avancer la fabrication additive (FA), selon la société d’impression 3D Materialise. Il s’agit notamment de l’essor de la fabrication intelligente et distribuée, de l’accent mis sur la réduction des coûts, du passage de l’automatisation des processus à l’automatisation des flux de travail et de l’accent accru mis sur la sécurité et l’intégrité des données. S’attaquer à ces tendances permettra aux entreprises d’intensifier les opérations d’impression 3D et de promouvoir une adoption plus large dans la fabrication industrielle. Regardez la vidéo ci-dessous pour plus de détails sur ces tendances :

Que pensez-vous du nombre croissant d’armes à feu imprimées en 3D ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits photo de couverture : First News at Five

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks