menu

Quelle technologie d’impression 3D pour Hewlett-Packard ?

Publié le 7 avril 2014 par Etienne Moreau

Depuis quelques mois, Hewlett-Packard montre un intérêt grandissant pour l’impression 3D et Meg Whitman, présidente du groupe a récemment confirmé que cette révolution interviendrait dès le mois de juin prochain.

HP n'a pas encore précisé comment il allait rentrer sur le marché de l'impression 3D

Meg Withman, présidente de Hewlett-Packard

HP est un leader sur le marché de l’informatique et des solutions technologiques (imprimantes, serveurs). Fondée en 1939 à Palo Alto, l’entreprise a accompagné la révolution numérique par sa capacité à innover de front sur plusieurs marchés. Et elle souhaite aujourd’hui s’intéresser aux opportunités offertes par la technologie d’impression 3D. Les spéculations concernant l’annonce de juin vont bon train alors que Meg Whitman a confirmé que cette révolution aurait lieu de manière organique.

D’un autre côté, de nombreux modèles d’imprimantes voient le jour actuellement, et la compétition pour gagner une place de choix sur ce marché est intense. Cependant, les fabricants d’imprimantes 3D se heurtent tous aux mêmes contraintes lors de la conception des machines : la vitesse et la précision d’impression.

Dans ce contexte, la technologie d’impression 2D appelée « Memjet Waterfall », développée chez HP, suscite la curiosité de certains acteurs du marché. Le procédé inclut une tête d’impression capable d’imprimer de l’encre sur une surface de 223mm à la vitesse de 300 mm par seconde. Une cascade ultra-rapide de 700 millions de gouttes d’encre s’abat simultanément permettant d’imprimer une feuille entière en couleur en moins d’une seconde. Cerise sur le gâteau, plusieurs têtes peuvent être combinées pour des impressions grands formats ultra-rapides. Le procédé en vidéo :

En résumé : moins d’encre utilisée, un coût d’impression diminué et un système d’impression le plus rapide au monde.

Cette technologie n’est pas sans rappeler les procédés d’impression 3D PolyJet développé par Stratasys et MultiJet de chez 3D Systems. Des têtes d’impression, possédant chacune plusieurs embouts, projettent des micro-gouttelettes de matière sur une plateforme. A chaque projection, une lumière ultraviolette est alors émise et vient durcir la matière.

Les têtes d'impression Memjet incorporées dans les imprimantes HP

Les têtes d’impression innovantes Memjet incorporées dans les imprimantes HP

Imaginons maintenant un instant que la tête d’impression de votre imprimante 3D se déplace aussi rapidement que dans la vidéo de présentation de Memjet, chaque couche de votre objet serait alors imprimée en moins d’une seconde, ce qui est extraordinairement plus rapide que les machines actuelles. Cela paraît très peu probable, mais même à un rythme de 2 secondes par couche, une impression comportant 1000 couches prendrait une simple demi-heure.

Une combinaison parfaite entre rapidité et qualité. Il ne s’agit certes que d’impression papier dite « classique », mais ces opportunités technologiques intéressent le monde de l’impression 3D et suscite de l’attente autour de l’annonce de juin prochain… Affaire à suivre sur 3Dnatives !

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook et  [follow id= »3Dnatives » ]

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you