menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : des progrès en matière de bio-impression

Publié le 7 février 2021 par Philippe G.
impression tissus osseux

Cette semaine, on vous présente les travaux d’une équipe de chercheurs de l’université de Nouvelle-Galles du Sud de Sydney. Ces scientifiques ont développé un projet de bio-impression visant à imprimer des tissus osseux pour aider les patients victimes de fractures ou ayant d’autres problèmes physiques. Ensuite, on vous emmène du côté de ADDITIV médical France pour découvrir comment les professionnels intègrent l’impression 3D dans les hôpitaux. Enfin, découvrez la dernière imprimante de XeroX basée sur un procédé d’impression 3D métal liquide. On vous souhaite en tout cas un très bon dimanche à tous !

TOP 1 : L’impression 3D de tissus osseux ? Des scientifiques de l’université de Nouvelle-Galles du Sud de Sydney (UNSW) ont mis au point une encre à base de céramique qui pourrait permettre aux chirurgiens de créer des parties d’os imprimées en 3D avec de véritables cellules vivantes. Ce projet de bio-impression pourrait amener une remarquable innovation dans le secteur de la santé. Mais avant d’être commercialisé, ce procédé doit passer les essais cliniques sur les animaux et humains :

TOP 2 : L’intégration de l’impression 3D dans les hôpitaux : Au cours de la dernière conférence de ADDITIV médical France, plusieurs médecins et professionnels de l’impression 3D ont traité le sujet de l’intégration de la fabrication additive dans les hôpitaux, en présentant les bénéfices et limites de cette technologie. Comme dans de nombreux cas, l’impression 3D permet aux centres hospitaliers de gagner en réactivité et en autonomie, tout en limitant les coûts de production. Mais jusqu’où la fabrication additive peut venir en aide aux hôpitaux ? Réponse en vidéo ci-dessous :

TOP 3 : Des scanners 3D pour accélérer le processus de conception : De par les fonctionnalités qu’elle offre, la technologie de la métrologie apporte de nombreux avantages aux entreprises. Dans ce cas, Ben Hartwig, PDG de Delscan, a aidé Sled Solutions à créer un fichier de numérisation 3D et à le livrer en moins de 15 minutes. Pour ce faire, Delscan utilise des scanners 3D portables de la marque Artec 3D, grâce à leurs capacités de numérisation 3D et de traitement de données :

TOP 4 : Xerox dévoile sa nouvelle machine basée sur un procédé d’impression 3D métal liquide : Récemment, Xerox a présenté sa première imprimante 3D métal liquide, la ElemX. Contrairement à la majorité des procédés de fabrication additive, la machine s’appuie sur des fils métalliques et non des poudres. Le procédé d’impression 3D métal liquide permet de produire des pièces aux géométries complexes à une vitesse supérieure aux solutions basées sur de la poudre. Le premier utilisateur de la ElemX est la Naval Postgraduate School (NPS), un établissement de formation supérieure pour les officiers de marine :

TOP 5 : La fabrication additive pour des implants orthopédiques : Le 26 janvier dernier, lors de ADDITIV médical France, Thomas Gradl d’EOS a expliqué comment mettre en oeuvre l’impression 3D pour créer des implants orthopédiques et des composants pour les équipements médicaux. Comme vous le savez probablement, la fabrication additive devient de plus en plus importante dans l’industrie des dispositifs médicaux, et l’orthopédie ne fait pas exception : 

Que pensez-vous des progrès de la bio-impression avec l’impression de tissus osseux ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you