menu

Le fabricant de filaments PolyMaker passe à la vitesse supérieure

Publié le 2 mars 2016 par Alex M.

Bien que sa création remonte à 2012, la marque Polymaker fait figure de petit nouveau sur le marché des filaments pour imprimantes 3D. Avec une gamme de 6 matériaux et un process de fabrication gardé secret, le fabricant a décidé de s’ouvrir à l’international et de venir concurrencer en direct des acteurs comme ColorFabb, FormFutura ou Esun.

La fabrication des filaments PolyMaker

Fabriqués à Changshu, près de Shanghai en Chine, les filaments sont conçus selon 8 étapes bien précises et autant de contrôles qualité : approvisionnement du matériau brut, mélange, broyage, séchage, extrusion, chauffage, post-production et finalement embobinage du filament.

article_polymaker

Le processus d’extrusion du filament PolyMaker

Avec un siège européen basé aux Pays-Bas, Polymaker s’inscrit désormais dans une logique de développement. « Nous sommes très heureux de pouvoir s’ouvrir au marché français qui est en constante évolution. Nous espérons y trouver totalement notre place » confie Wildrik van der Weiden, Responsable Europe de la marque. La marque signait ainsi récemment un accord avec l’e-shop MakerShop pour sa distribution en France.

Il y a quelques mois, le fabricant dévoilait les coulisses de la fabrication de son filament PC :

L’object pour Polymaker est de commercialiser des filaments compatibles sur la majorité des imprimantes 3D FDM. Elle propose ainsi plusieurs types de matériaux : Le PLA PolyPlus doté de la technologie « Jam-Free ». Celle-ci permet d’extruder le filament en continu et d’éviter le bouchage de la buse. « Jam Free est une technologie brevetée qui augmente la température de fonte du filament afin que ce dernier ne bouche pas la buse » explique Wildrik van der Weiden.

Elle propose un second PLA dénommé PolyMax 9 fois plus résistant que le PLA classique et 20% plus résistant que l’ABS. La gamme intègre aussi un filament flexible (PolyFlex), un filament bois 100% PLA (PolyWood), un filament support (PolySupport) et enfin un filament PC. Le Polycarbonate Plus est résistant à la chaleur (jusqu’à 110°C) et a été spécialement conçu pour pouvoir être imprimé à 250°C, c’est à dire sur la plupart des imprimantes 3D de bureau.

article_polymaker2

Avez-vous déjà essayé les filaments de la marque PolyMaker ? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you