Accueil > Business > Le joaillier American Pearl annonce avoir doublé ses ventes grâce à l’impression 3D

Le joaillier American Pearl annonce avoir doublé ses ventes grâce à l’impression 3D

American Pearl est un joaillier basé à New York, proposant à ses clients de customiser entièrement leurs bijoux, en choisissant une multitude d’options via une plateforme en ligne. « Nous n’avions jamais pensé que nos clients souhaiteraient autant personnaliser nos bijoux avant de proposer l’option en ligne. » explique Eddie Bakhash, CEO de la firme américaine.

L'imprimante 3D Solidscape T76 utilisé par American Pearl

L’imprimante 3D Solidscape T76 utilisé par American Pearl

En se rendant sur le site d’American Pearl, vous avez la possibilité de voir le rendu 3D du bijou et de le customiser à la demande à partir d’une sélection de métaux, de perles, de choisir la taille des pierres, la forme et la taille de la bague. Une fois la commande passée, American Pearl utilise une imprimante 3D de chez Solidscape pour créer un moule à cire perdue avant de couler le bijou selon le métal désiré. En plus d’un gain financier, le recours à cette technologie a permis à American Pearl de réduire de 90% la durée du processus de fabrication.

« L’impression 3D permet à nos clients de gagner de l’argent et du temps. Avant les joailliers devaient passer plusieurs heures à tailler (à la main). Cela m’aurait pris deux semaines de créer de telles pièces. Nous pouvons aujourd’hui le faire en un seul jour, » explique Eddie Bakhash, CEO de American Pearl, dont la famille travaille dans le domaine depuis les années 50. « Il n’y aurait aucun moyen d’obtenir ces pièces sans passer par une telle technologie. Les joailliers ont été remplacés par des logiciels. »

La fabrication additive pourrait bouleverser le secteur de la joaillerie, qui représente un marché de 85 milliards de dollars aux US. La société prévoit d’acquérir une imprimante 3D à frittage laser de métal dès l’année prochaine. Cette technologie repose sur la production d’objets à partir de fusion de poudres métalliques et d’un laser. L’acquisition d’une telle machine pourrait permettre à American Pearl de créer des designs de bagues encore plus complexes et de les produire à la demande, sans passer par un moule intermédiaire.

La vidéo parle d’elle-même :


À propos Alex

Consultant en impression 3D, j’ai co-fondé 3Dnatives en 2013 pour promouvoir cette révolution en marche. J’accompagne les entreprises sur les transformations liées à l’impression 3D et j’interviens lors de conférences dédiées au sujet (TEDx, 3D Printshow, 3D Print Lyon, Essec, HEC). Diplômé de l'Université Paris Dauphine et du King's College London en Mathématiques Appliquées vous pouvez me suivre sur twitter @martelalexandre