menu

Un modèle de supercar imprimé en 3D pour promouvoir son futur lancement

Publié le 1 janvier 2019 par Mélanie R.
supercar imprimé en 3D

La fabrication additive est depuis longtemps utilisée pour prototyper des pièces, quel que soit le secteur d’activités ; et pour cause, c’est une façon d’obtenir rapidement et à moindre coût le produit souhaité avant de lancer la production grande série. Le marché de l’automobile s’intéresse particulièrement à l’impression 3D, offrant la possibilité de vraiment se rendre compte des caractéristiques d’un nouveau modèle de voiture. C’est l’idée derrière le projet mené par Scuderia Cameron Glickenhaus (SCG), un fabricant de voitures de courses hautes performances. Il s’est associé à l’entreprise Aerosport Modeling & Design pour concevoir un petit modèle de son supercar imprimé en 3D, le SCG 004S 2019, dont la production devrait être lancée d’ici peu.

Le secteur automobile a souvent recours à la fabrication additive pour prototyper certaines pièces et tester leurs performances, mais aussi des composants finis comme cet étrier de frein qu’avait conçu Bugatti. L’objectif principal est de gagner en légèreté donc en performances, efficacité et coûts. Cette fois-ci, le constructeur SCG a eu recours à l’impression 3D pour créer un modèle réduit de son nouveau supercar et ainsi promouvoir sa gamme de voitures de luxe.

supercar imprimé en 3D

Deux technologies d’impression 3D pour concevoir le modèle

En travaillant avec l’entreprise Aerosport Modeling & Design, le constructeur a pu bénéficier de la technologie HP Multi Jet Fusion et de la machine RSPro d’UnionTech, une imprimante 3D résine qui offre un volume d’impression généreux de 600 x 600 x 500 mm. Grâce à la combinaison de ces deux technologies de fabrication additive, un modèle réduit très réaliste a pu être fabriqué.

Selon le service d’impression 3D, les panneaux de carrosserie, le châssis et les pneus du véhicule ont tous été imprimés en 3D à partir de PA12 en utilisant la technologie HP. Il poursuit en affirmant que ces composants ont été imprimées en plusieurs pièces afin d’optimiser l’espace de construction de l’imprimante. Par exemple, le châssis aurait été divisé en 4 parties et le capot scindé en deux tandis que le reste des pièces aurait été imprimé en 12 exemplaires.

D’autres composants ont quant à eux été conçus grâce à l’imprimante 3D de résine d’UnionTech. Il s’agit des sections des vitres, des roues et des disques de frein ; ils ont été imprimés à partir du Somos EvoLVe 128, un photopolymère très résistant, adapté à l’impression de petits détails. SCG ajoute que les boîtiers de phare de rétroviseur, les embouts d’échappement et les blocs optiques arrière ont été imprimés à l’aide d’une autre machine SLA et de différents matériaux Somos.

supercar imprimé en 3D

Aerosport Modeling & Design affirme que le processus d’impression lui a pris 5 semaines seulement et tout le projet mis bout à bout 3 mois. Le résultat était au rendez-vous : la voiture mesure 91 cm de longueur et 38 cm de largeur. SCG précise que la production de prototypes grandeur nature pour la supercar SCG 004S commencera en 2019. D’ici 2020, la société prévoit de produire environ 250 voitures par an. Retrouvez plus d’informations sur le site officiel du constructeur SCG ICI.

Que pensez-vous de ce supercar imprimé en 3D ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK