menu

La légendaire Shelby Cobra renaît de ses cendres grâce à l’impression 3D

Publié le 12 janvier 2015 par Alex M.

En septembre dernier, on vous parlait de la Strati, une voiture imprimée en 44 heures lors du salon IMTS de Chicago. Alors que l’initiative fut une vrai prouesse technologique mais aussi humaine, les équipes à l’origine du projet ont décidé de relever un nouveau défi en répliquant un modèle de Shelby Cobra, mythique roadster américain, à l’occasion de son 50ème anniversaire.

article_shelby9

Le modèle fonctionnel a été inauguré lors de la visite du président Barack Obama, venu annoncer un financement à hauteur de $259 millions pour la création d’un centre de fabrication avancée en partenariat avec l’université du Tennessee et du Oak Ridge National Laboratory (ORNL). Comme pour la Strati, l’équipe d’ingénieurs à eu recours à la BAAM (pour Big Area Additive Manufacturing), une imprimante 3D XXL développée par Cincinnati Incorporated et ORNL, capable de déposer des couches issues d’un mélange de carbone et de plastique ABS au rythme de 18kg/h.

article_shelby6Cette magnifique Shelby a nécessité une équipe de six personnes à temps plein pendant près de 6 semaines. En recourant à l’impression 3D et d’autres techniques de pointe en prototypage rapide, le poids de la voiture a pu être divisé par deux tout en améliorant la performance et la sécurité par rapport au modèle d’origine. Elle a été équipée d’une motorisation électrique spécifique, incluant des semi-conducteurs à large bande, permettant de réduire considérablement l’empreinte carbone.

La première étape a consisté à imprimer en 3D le chassis principal, qui a alors subi une série d’opérations de finition, du ponçage à la peinture. Dans un deuxième temps, le moteur, les composants électriques, les pièces mécaniques et divers éléments imprimés en 3D ont été assemblés sur le chassis.

Lonnie Love, membre du ORNL explique « nous fabriquons les prototypes de voiture de la même manière qu’il y a 30-40 ans. Ce que nous voulons montrer c’est que nous pouvons aller bien plus loin. Vous pouvez désormais imprimer un prototype fonctionnel de véhicule en quelques semaines, en quelques jours, et le conduire dans les rues en regardant la réaction étonnée et excitée des gens. Vous pouvez tester les formes, les proportions et les fonctionnalités, votre habilité à innover change radicalement ».

Retour sur les étapes de fabrication en vidéo :

article_shelby14

article_shelby8

article_shelby12

article_shelby11

article_shelby10

Plus d’informations sur le site du Oak Ridge National Laboratory ICI.

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Seth Alpine dit :

    Plusieurs point sont à souligner…
    Premièrement, leur design, leur version de la Cobra est peu réussie, de plus on dirait qu’elle est à l’échelle 0,9…
    Ensuite, leur vision du prototypage automobile basée sur le modelage de la clay, date un peu…Celle-ci est fraisée sur des CNC numériques, qui apporterait une plus grande précision que leur technique, qui demande énormément de travail de finition ! Les carrossiers ont dû en ch..r, et utiliser une quantité d’enduit !
    C’est bon pour construire un châssis, et encore…Faut voir la tenue dans le temps et si un procédé type SMC, ne donnerai pas de meilleurs résultat.

    Je pense que l’impression 3D est l’avenir pour construire des master de carrosseries, et pourquoi pas des moules, mais pas avec ce procédé bien trop grossier…
    Une finition à la sortie d’un dixième de mm, serai déjà une belle avancée, et limiterai le travail de la main de l’homme, tant pis si cela prend plus de temps…à la machine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you