menu

Pleurobot, la salamandre imprimée en 3D

Publié le 4 juillet 2016 par
pleurobot

Cette invention remarquable est le fruit du travail de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne. Des ingénieurs de cet établissement suisse ont fabriqué un robot 3D, baptisé Pleurobot, présentant les caractéristiques physiques d’une salamandre.

pleurobot

Pleurobot est capable de marcher, ramper, et même nager

Cette nouvelle technologie sera particulièrement utile afin d’étudier le monde animal, mais elle permettra aussi des avancées significatives dans des domaines comme la médecine et la robotique.

Cette salamandre mécanique est composée d’os imprimés en 3D, d’articulations motorisées, et d’un système nerveux conçu à partir d’un circuit électronique. Pour ce faire, les chercheurs ont du scanner une véritable salamandre aux rayons-X afin d’étudier les mouvements et le squelette de l’amphibien afin d’établir une copie robotique de l’animal la plus réaliste possible.

Un travail réalisé à partir d’une étude du squelette

Pleurobot a été fabriqué grâce à des vidéos en rayons-X d’un véritable pleurodèle de Watl, une variété de salamandre, mais aussi de 64 points précis de son squelette. Le robot est en outre en mesure de se déplacer, et de nager comme ses homologues amphibiens.

pleurobot

Des vidéos en rayons-X pour analyser la motricité d’un amphibien

La salamandre mécanique contient pas moins de vingt-sept petits moteurs et onze segments formant la partie vertébrale du robot. Au total, ce sont quarante vertèbres et de multiples articulations mécaniques qui permettent à l’animal artificiel de bouger.

Une simulation électronique de la moelle épinière de la salamandre permet faire marcher, ramper, mais aussi nager le pleurobot. Le groupe de recherche de Lausanne en charge de ce projet estime à présent pouvoir étudier les interactions entre la moelle épinière et les mouvements corporels, pas seulement chez la salamandre mais aussi chez les humains.

pleurobot

Les chercheurs s’appuient sur une analyse méticuleuse du corps de la salamandre

Ainsi les scientifiques seront un jour en mesure de développer des thérapies, mais aussi du matériel comme des neuroprothèses pour des patients handicapés et amputés.

Kostas Karakasilliotis, designer d’une version du Pleurobot, déclare : « Les outils modernes comme la cineradiographie, l’impression 3D, nous permettent de dessiner, comprendre, et répliquer ce processus compliqué qu’est la motricité animale. »

Plus d’information sur le site de l’École Polytechnique de Lausanne ICI.

Ci-dessous une vidéo explicative du projet :

Que pensez-vous de cet animal imprimé en 3D ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] se présente sous la forme d’une salamandre imprimée en 3D conçue par l’École Polytechnique de Lausanne en Suisse. Imitant les mouvement de l’amphibien, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you