menu

C-Ecology, un écosystème imprimé en 3D pour les rivières urbaines

Publié le 4 mars 2022 par Mélanie W.
c-ecology

L’université de Tunghai est à l’origine du concept C-Ecology qui utilise l’impression 3D pour créer de la biodiversité dans les rivières de nos villes. Concrètement, l’équipe a imaginé un système modulaire comprenant un panier placé à la surface de l’eau et en dessous, une sorte d’hexagone creux en céramique. Ce dernier est imprimé en 3D et reprend la structure des récifs coralliens ce qui devraient permettre à certains organismes comme les crevettes et coquillages de retrouver une vie dans l’eau des rivières. Le projet est encore un concept mais il est prometteur ; d’ailleurs, il fait partie des 10 initiatives encore en lice du Green Concept Award 2022.

Ce concours est organisé tous les ans par le Green Future Club et vient récompenser des concepts verts qui pourraient remplacer certains de nos produits non durables à l’avenir. Il s’adresse aux étudiants, startups, chercheurs ou encore aux jeunes designers qui veulent faire bouger économie et société en présentant des projets plus responsables. Cette année, plus de 100 concepts ont été soumis et seulement 10 retenus, dont C-Ecology. L’annonce du gagnant sera faite le 18 mai prochain. En tout cas, cet écosystème imprimé en 3D pourrait bien favoriser la vie dans nos rivières et ainsi la circulation de l’eau.

Crédits photo : Université de Tunghai

Cet écosystème est décomposé en plusieurs pièces et joints. Tout d’abord, le « panier » qui flotte sur l’eau : c’est un hexagone blanc qui rappelle une passoire avec ses trous sur le côté. L’objectif est de placer dans ces paniers toutes sortes de végétaux. Ce qui nous intéresse est la partie immergée puisqu’imprimée en 3D. Il s’agit de structures creuses réalisées en céramique. On ne sait pas quel procédé a été utilisé ni quel type de céramique mais elle est bien évidemment résistante à un environnement aquatique. Notez que leur texture rappelle celle des récifs coralliens afin de reproduire des conditions de vie pour les poissons et crustacés. On ne s’attend bien évidemment pas à avoir un écosystème aussi important que celui des océans mais le développement de cette vie aquatique pourrait avoir des conséquences favorables.

En effet, celui les porteurs de C-Ecology, leur écosystème permettra d’améliorer la circulation de l’eau et plus globalement d’apporter un équilibre entre l’hydrophilie, l’embellissement de l’environnement et l’écosystème dans les rivières urbaines. Pour l’instant ce projet est en cours de développement à Taïwan et il reste encore beaucoup d’étapes avant de voir ces structures imprimées en 3D dans les rivières françaises, mais c’est un début ! Car c’est bien cela qui est intéressant dans ce projet : grâce à l’impression 3D, l’écosystème est modulable et peut s’adapter à n’importe quelle taille ou profondeur de rivière. Vous pouvez retrouver plus d’informations ICI.

Les différentes pièces de l’écosystème (crédits photo : Université de Tunghai)

Que pensez-vous du projet C-Ecology ? N’hésitez pas à nous dire ce que vous pensez dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks