menu

Le DIMBODY, un petit nouveau parmi les scanners 3D portables

Publié le 2 septembre 2013 par Alex M.

Ces derniers mois, on a pu s’amuser des annonces à répétition de nouvelles imprimantes 3D et des ouvertures quasi-hebdomadaires de plateformes de fichiers 3D… C’est au tour de l’industrie naissante des scanners 3D maison de légèrement s’affoler ces derniers temps.

D’un côté, on a le scanner Fuel 3D lancée sur Kickstarter fin juillet, proposée à moins de $1000, et dont la campagne de crowdfunding s’est terminée hier soir, avec $325,343 récoltés pour $75,000 demandés (soit un objectif dépassé de 330% tout de même). Les premières unités devraient arrivées en Juillet 2014. De l’autre, on a le géant MakerBot qui vient d’annoncer la sortie de son Digitizer, pour la modique somme de $1400 quand même, et dont les premières commandes partiront en Octobre 2013.

fuel3D_vs_digitizer

A gauche le scanner Fuel 3D, lancée à moins de $1000 et à droite le Digitizer de MakerBot commercialisé pour $1400

Et puis, plus modestement, on a le DIMBODY, un tout nouveau scanner 3D, apparu fin août sur la plateforme Indiegogo au prix de 899€. Comme ses concurrents, le scanner propose de transformer n’importe quel objet physique en modèle 3D digital.

« DIMBODY est basé sur un système de triangulation entre un plan laser et un capteur CMOS, il recrée l’objet en un nuage de points et le sauvegarde au format STL. Vous pouvez alors l’imprimer, le modifier ou le retailler à partir d’un logiciel de CAO » explique Alessandro Grossi, initiateur du projet et ingénieur mécanique basé en Italie. Comme le Digitizer de MakerBot, le DIMBODY possède une plateforme qui tourne sur elle même à 360° pour plus de précisions.

La vidéo de présentation du scanner DIMBODY :

L’équipe, composée de Alessandro Grossi, Carmen Olei et Marica Soattin cherchent à récolter 315.000€ via Indiegogo pour préparer la production industrielle du scanner (achat de moules pour l’armature et la plateforme ainsi que la réalisation des cartes électroniques de la machine), mais aussi pour enrichir le scanner d’une interface USB/Wifi pour PC et Mac  ainsi qu’un slot pour carte SD, et enfin pour finaliser le software de la machine. Si la collecte atteint son objectif, ce qu’on ne peut qu’espérer, les premières livraisons devraient suivre pour février 2014.

Pour comparer les derniers scanners 3D c’est par ICI.

Pour rester informé abonnez vous à notre flux RSS ou pages Facebook et [follow id= »3Dnatives » ]

Les 2 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] notre article consacré au scanner 3D portable DIMBODY, qui souhaitait faire de l’ombre au Digitizer de MakerBot et au prometteur Fuel 3D, on […]

  2. […] ainsi sa gamme aux scanners 3D et vient concurrencer le Digitizer de MakerBot ou le Fuel 3D (voir notre article consacré aux scanners 3D), avec un prix relativement faible de 399$, à comparer aux 1400$ du scanner de chez MakerBot ou au […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you