menu

SinterIt lancera une imprimante 3D SLS à moins de 5000$

Publié le 20 novembre 2014 par Alex M.

Alors que les principaux brevets liés à la technologie d’impression 3D par frittage de poudre (aussi connu sous le nom de SLS) sont tombés dans le domaine public, des nouveaux acteurs font peu à peu leur entrée sur cette nouvelle gamme de machines haute-performance, distribuées jusqu’à présent par les fabricants EOS ou 3D Systems exclusivement.

En août dernier, on vous présentait ainsi la société Norge Systems qui prévoyait de sortir deux modèles d’imprimantes 3D SLS pour un prix défiant toute concurrence. Aujourd’hui c’est un nouvel acteur, dénommé SinterIt, qui fait son entrée sur le marché en annonçant une future campagne de crowdfunding pour une gamme de machines SLS commercialisées en pré-lancement sous la barre des $5,000, et qui devraient être disponibles une fois lancées officiellement au prix de 12,800€.

article_sinterit7

Créée par Konrad Glowacki, un ancien cadre de chez Google, la société SinterIt a mis au point une imprimante 3D SLS capable de fabriquer des objets à partir de poudre de nylon dans plusieurs coloris. Avec un volume d’impression de 150 x 150 x 200 mm et une vitesse d’impression de 500 mm/s, le modèle de SinterIt pourrait venir concurrencer des imprimantes 3D SLS atteignant souvent plusieurs centaines de milliers d’euros. SinterIt indique également que le prix des consommables sera situé en-dessous de 100$/kg.

« Nous sommes une équipe d’ingénieurs expérimentés (ex-Google et ABB) qui travaillons ensemble afin de construire une imprimante 3D SLS professionnelle et abordable » explique Konrad Glowacki. « Notre mission est d’introduire sur le marché une imprimante 3D SLS à 12,800€. Nous voulons livrer les premières unités d’imprimantes au premier semestre 2015. Pour le moment, nous avons un prototype fonctionnel mais il nous reste encore quelques améliorations à apporter au design et aux versions finales de l’électronique et du logiciel. »

Suivez l’actualité de SinterIt ICI.

article_sinterit2

article_sinterit3

article_sinterit4

article_sinterit5

article_sinterit6

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Les 2 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] de devenir un procédé bon marché avec l’arrivée de nouveaux entrants sur le marché. Fondée à l’automne 2014, la startup britannique SinterIt est ainsi la première depuis hier à commercialiser une […]

  2. […] à s’être engouffrée sur le créneau du SLS low-cost. L’anglais Norge Systems ou le polonais Sinterit développaient dès 2014 des machines similaires avec des prix largement en dessous des standards […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you