menu

Le Groupe Michelin se lance dans l’impression 3D métal

Publié le 8 septembre 2015 par Alex M.

Le Groupe Michelin et la société Fives dévoilaient hier la création d’une joint-venture dénommée Fives Michelin Additive Solutions visant à développer et commercialiser à l’échelle mondiale une gamme de machines reposant sur la fabrication additive métallique, plus communément appelée impression 3D métal.

Selon les termes de l’accord, la nouvelle entité sera détenue à 50% par Fives et 50% par Michelin et bénéficiera d’un investissement initial d’au moins 25 millions d’euros pour développer la nouvelle activité. Dans un premier temps, elle devrait employer une vingtaine de personnes issues des équipes de Michelin et de Fives et s’implantera à proximité des usines Michelin à Clermont-Ferrand.

Peu connu du grand public, Fives est un groupe français spécialisé dans la conception de machines et de lignes de production pour les usines. Présent dans une trentaine de pays, elle fournit des équipements aux plus grands acteurs industriels mondiaux dans des secteurs variés. Alors que Fives apportera son expérience dans l’élaboration des machines, le Groupe Michelin proposera lui une expertise unique développée depuis plusieurs années sur la fabrication additive métallique.

Michelin utilise en effet l’impression 3D depuis plusieurs années pour fabriquer des pièces de moules irréalisables avec les moyens de production traditionnels (usinage, soudure, …). Cette technologie permet ainsi au constructeur de proposer aujourd’hui des pneumatiques Poids Lourds et Tourisme aux performances innovantes.

Fives Michelin Additive Solutions a l'ambition de devenir un acteur clef sur l'impression 3D à base de métal

Fives Michelin Additive Solutions a l’ambition de devenir un acteur clef sur l’impression 3D à base de métal

Devenir un acteur clé de l’impression 3D métal

Selon le cabinet Wohlers Associates, l’impression 3D métal représentait un marché de plus de 600 millions d’euros en 2014 avec une croissance moyenne de plus de 20%. chaque année. Toujours en 2014, plus de 500 machines ont été vendues dans le monde. La fabrication additive à base de métal est assurée d’un fort potentiel grâce à de nombreux avantages : processus totalement digitalisé et donc totalement flexible, simplification des assemblages de pièce, gain de masse, suppression des pertes matières et possibilité quasi infinie de personnalisation des pièces à produire.

Fives Michelin Additive Solutions ciblera principalement les industriels de l’automobile, de l’aéronautique ou même de la santé avec une solution globale allant de la fabrication de machines ou de lignes complètes de production avec des services associés (reconception des pièces, définition du processus de fabrication, installation, support à la production, formation…). Avec cette offre, Fives et Michelin ambitionnent de devenir un acteur clé sur le secteur.

Que pensez-vous de ce choix stratégique pour Michelin ? Partagez votre opinion sur le sujet en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Les 2 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] septembre, le groupe Michelin annonçait son arrivée dans le secteur de l’impression 3D métal via un partenariat stratégique avec la société Fives, spécialisée dans la conception de […]

  2. […] investissement intervient quelques mois après les annonces des groupes Thales, Michelin ou encore General Electric d’ouvrir des usines similaires visant à renforcer leurs […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you