menu

L’éditeur de logiciels Autodesk lance sa propre imprimante 3D

Publié le 15 mai 2014 par Alex M.

A l’occasion de la MakerCon qui se déroulait hier soir à San Francisco, la compagnie américaine Autodesk a dévoilé deux annonces d’envergure et c’est Carl Bass, président et CEO d’Autodesk, qui s’en ait chargé.

Carl Bass, le CEO d'Autodesk, s'est chargé de l'annonce lors de la MakerCon

Carl Bass, le CEO d’Autodesk, s’est chargé de l’annonce lors de la MakerCon

La première des deux annonces est une plate-forme logicielle ouverte pour l’impression 3D appelée Spark, dont la vocation est de rendre plus fiable l’impression de modèles 3D, sans toutefois perdre en simplicité précise Carl Bass, et tout en facilitant le contrôle sur l’impression du modèle. Dans un deuxième temps, et ce qui fut le point culminant de la soirée, Carl Bass a annoncé le lancement d’une première imprimante 3D, sans toutefois précisé son nom.

Spark sera ouvert et des licences seront librement proposées aux fabricants de matériel et toute autre personne qui seraient intéressée. Il en sera de même pour l’imprimante 3D : le design complet de l’imprimante sera rendue public pour favoriser d’autres développements et expérimentations et l’imprimante sera en mesure d’utiliser une large gamme de matériaux, conçus par Autodesk et par d’autres. Par « design complet », on peut se demander si c’est l’ensemble de la machine qui sera open-source ou uniquement le look mais dans les deux cas, ca ne sera pas pour déplaire à la communauté.

Sans toutefois employer le terme de « stéréolithographie », dont certains aspects sont encore brevetés par le fabricant 3D Systems, Carl Bass a indiqué que l’imprimante d’Autodesk utiliserait un matériau liquide qui serait durcit au contact de la lumière, une technologie dès lors très proche de celle utilisée par la Form 1 de Formlabs ou la toute dernière ProJet 1200 de chez 3D Systems.

Dale Dougherty, rédacteur en chef du magazine Make, est allé à la rencontre de Carl Bass pour en savoir plus :

« Pendant des années, j’ai été fasciné par la promesse de l’impression 3D mais déçu par ce qu’elle proposait dans la réalité. » explique Carl Bass, avant d’ajouter « le monde commence à peine à réaliser le potentiel offert par la fabrication additive. Avec Spark, nous souhaitons étendre à encore plus de gens l’intégration de l’impression 3D dans leur design et dans leur processus de fabrication. Au cours des prochains mois, nous travaillerons avec les fabricants de matériel afin d’intégrer la plateforme Spark aux imprimantes 3D actuelles et à venir. »

Autodesk indique que la nouvelle plateforme Spark ainsi que l’imprimante 3D devraient voir le jour avant la fin de l’année. Pour plus d’informations, RDV sur le site d’Autodesk : www.autodesk.com/spark

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook et    [follow id= »3Dnatives » ]

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] Pour compléter son offre dans le secteur de l’impression 3D, l’éditeur américain Autodesk annonce l’acquisition du logiciel netfabb auprès du groupe allemand FIT Technology. Dédié à l’optimisation de fichiers 3D , le logiciel netfabb viendra intégrer la toute nouvelle plateforme d’impression 3D Spark d’Autodesk. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you