menu

Zortrax Endureal, une nouvelle imprimante 3D sur le marché des matériaux hautes performances

Publié le 23 octobre 2020 par Mélanie R.
zortrax endureal

L’année dernière, le fabricant polonais Zortrax annonçait l’arrivée prochaine d’une nouvelle imprimante 3D industrielle à double extrusion : baptisée Zortrax Endureal, elle est capable d’imprimer à partir de matériaux hautes performances comme du PEI ou du PEEK, grâce notamment à une gestion maîtrisée de la température. Après plusieurs mois de tests, dont un partenariat clé avec l’Agence Spatiale Européenne (ESA), le constructeur annonce désormais la commercialisation immédiate de la machine.

Pensée pour des secteurs exigeants comme l’aérospatiale, la Zortrax Endureal intègre de nombreux capteurs pour permettre à l’utilisateur de suivre en temps réel les impressions et minimiser le risque d’erreurs. Elle possède un volume d’impression généreux de 400 x 300 x 300 mm, une précision maximum de 100 µm sur l’axe Z et est compatible avec une large gamme de thermoplastiques. La machine offre en effet une température d’extrusion maximale de 480°C, associée à un plateau d’impression en aluminium capable de chauffer jusqu’à 220°C et une chambre close pouvant atteindre les 200°C.

Une pièce imprimée en 3D avec du Z-PEI 9085 (crédits photo : Zortrax)

Côté matériaux, Zortrax propose sa propre gamme de matériaux dont le Z-PEEK, résistant à l’usure et à l’abrasion ; le Z-PEI 9085 pour l’aérospatial, le Z-ESD, ou encore le Z-ULTRAT Plus. Le fabricant propose également des matériaux de support solubles. Les filaments sont stockés dans un compartiment dédié chauffé pour garantir un stockage et une qualité d’impression optimale.

Les applications de la Zortrax Endureal

Cela fait plus d’un an que Zortrax travaille avec l’Agence Spatiale Européenne sur des applications aérospatiales. L’objectif est de concevoir des pièces composites durables à partir d’une combinaison de deux polymères PEEK, l’un standard et l’autre conducteur. L’ESA aurait réussi à imprimer des composants sur la Zortrax Endureal, plus précisément des modèles avec des trajets de transmission de données et d’énergie électrique. Grâce à la fabrication additive, l’organisation a notamment pu réduire le poids total des pièces, un élément clé pour le secteur aérospatial.

Atome3D, intégrateur de technologies d’impression 3D, est à ce jour le seul distributeur de la Zortrax Endureal en France, l’imprimante 3D est présente dans leur showroom situé à Toulouse (31). Benoît Michaut, fondateur de l’entreprise Atome3D, affirme : « En ajoutant le modèle Endureal à notre gamme de produits industriels, nous poursuivons notre politique de fournir à nos clients les meilleures solutions de fabrication additive en matériaux haute température« . Vous pouvez retrouver davantage d’informations sur le site du distributeur et dans la vidéo ci-dessous :

Que pensez-vous de l’imprimante 3D Zortrax Endureal ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you