menu

YoYo, la voiture électrique imprimée en 3D à moins de 8000€

Publié le 30 décembre 2019 par Mélanie R.
yoyo

Vous souvenez-vous de la petite voiture électrique imprimée en 3D par XEV ? On vous l’avait présentée en mars 2018 avec toutefois quelques doutes quant à la réelle pertinence du projet. Il semblerait que le temps ait fait son effet car le constructeur italien revient sur le devant de la scène avec le lancement de sa campagne Kickstarter. L’entreprise doit récolter 500 000€ d’ici le 6 février prochain, un investissement qui lui permettra de démarrer la production de sa petite voiture électrique. Alors qu’est-ce qui est vraiment imprimé en 3D sur ce véhicule baptisé YoYo ? Pourquoi XEV a-t-il opté pour la fabrication additive ?

Le constructeur automobile est parti du constat que les procédés de fabrication classiques des véhicules sont trop lents et trop chers : il affirme qu’il faut entre 4 et 5 ans pour concevoir une voiture, de l’idée à la commercialisation. Or, avec la fabrication additive, ce délai pourrait largement être réduit. On le sait, les technologies 3D intéressent depuis longtemps le secteur automobile, séduit par des délais de production raccourcis, des possibilités infinies en termes de personnalisation et des coûts plus bas. Trois raisons qui ont justifié l’utilisation de l’impression 3D par XEV. Selon Luo Xiaofan, fondateur et CEO de l’entreprise : “L’impression 3D supprimer 90% des coûts et des délais. De plus, elle permet de proposer plusieurs itérations, et de constamment moderniser le véhicule selon la demande du marché et les retours des utilisateurs.” 

yoyo

Crédits photo : XEV

Le processus de fabrication de YoYo

Le constructeur automobile explique qu’il a utilisé des imprimantes 3D à dépôt de matière fondue pour concevoir toutes les pièces qui constituent la carrosserie, les jantes, le tableau de bord et le châssis qui est modulable. Cela permet à l’utilisateur de personnaliser comme il le souhaite sa voiture. XEV annonce même la création d’une bibliothèque de fichiers 3D en ligne qui offrira la possibilité de changer telle ou telle pièce selon ses envies. Si on se penche sur quelques caractéristiques de YoYo, celle-ci mesure 2,5 x 1,5 mètres, a une vitesse de 70 km/h pour une autonomie de 150 km et a un poids brut de 750 kg soit deux fois moins qu’une voiture classique. L’intérieur possède un grand écran tactile et toutes les autres fonctionnalités attendues d’un tel véhicule. 

XEV affirme qu’il ne faudrait que 3 jours pour assembler toutes les pièces de la voiture et la sortir de la chaîne de montage. Il faut dire que son objectif premier était de réduire le nombre de composants qui constituent une voiture – la fabrication additive permettrait donc de simplifier le processus de conception. Moins de matériaux seraient nécessaires, baissant alors le coût de production total. On ne sait d’ailleurs pas quel thermoplastique a été utilisé – on imagine un matériau composite chargé en fibres de carbone ou un polymère hautes performances ; il faut en effet que le véhicule soit suffisamment résistant à la chaleur, aux chocs et à d’éventuels accidents. Aucune information n’est fournie quant à ce point là, ce qui pourrait représenter un sérieux frein pour investir dans la campagne Kickstarter de XEV

L’intérieur de la voiture électrique (crédits photo : XEV)

Côté prix, notez qu’il faudra compter 7 995€ pour cette voiture compacte, un prix relativement abordable. Si l’objectif de 500 000€ est atteint d’ici février prochain, XEV prévoit un démarrage de la production en août 2020.

Que pensez-vous de la voiture électrique YoYo ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you