menu

Au CES Las Vegas, XYZ printing présente sa nouvelle gamme d’imprimantes 3D low-cost

Publié le 8 janvier 2015 par Etienne Moreau

Comme nous vous l’annoncions avant-hier, le CES Las Vegas 2015 a enfin débuté. Grande messe annuelle de l’électronique mondiale, le salon qui a ouvert ses portes ces dernières années aux grands de l’impression 3D, les accueille pour la première fois au sein d’un espace dédié : la 3D Printing Marketplace.

Et si nous vous parlions d’Ultimaker et de ses deux nouvelles imprimantes, l’acteur du jour est XYZ printing. L’entreprise taïwanaise présente, non pas deux, mais trois imprimantes, chacune basée sur une technologie différente ! C’est une des rares entreprises à avoir fait ce pas. Et la nouveauté ne réside pas ici dans les performances techniques, mais bien dans les prix, parmi les plus bas jamais présentés à ce jour.

La da Vinci Junior à $350

  • Technique : Dépôt de Filament Fondu (FFF)
  • Matériau : Plastique PLA
  • Taille : 42 x 38 x 43 cm
  • Volume impression : 15 x 15 x 15 cm
  • Précision : 100 microns

La da Vinci Junior est dédiée aux débutants et met en avant la simplicité d’utilisation. Elle est la petite soeur de la da Vinci 1.0 présentée au CES 2014, qui avait remporté le prestigieux Editor’s Choice Award 2014 devant Makerbot ou Ultimaker.

A titre de comparaison, la Cube 3 de 3DSystems coûte 999 $ (842 €) pour une précision de 70 microns (295 € pour 100 microns ici). La Printrbot Simple Maker, elle, possède un prix et une performance égale mais est vendue en kit.

Les spécificités de l’imprimante 3D Da Vinci Jr 1.0 sont la présence d’un lecteur de carte SD, de la technologie HFC pour prévenir le manque de filament, d’une garantie d’un an, et enfin d’une éco-consommation de 75 watts plutôt inhabituelle.

article_xyzprinting_ces2015_7

La da Vinci Junior, modèle low-cost qui sera vendue au prix de $350 (environ 295€)

La Nobel 1.0 à $1500

  • Technique : Stéréolithographie (SLA)
  • Matériau : Résine photopolymère
  • Taille : 28 x 34 x 59 cm
  • Volume impression : 12.8 x 12.8 x 20 cm
  • Précision : 25 microns

Annoncée pour la première fois en juin 2014, cette imprimante est présentée au grand public pour la première fois à l’occasion du CES. Attendue avec impatience, elle devient l’imprimante à base de résine liquide la moins chère du marché !

article_xyzprinting_ces2015_3

La Nobel 1.0 sera commercialisée au prix de seulement $1500 (environ 1265€)

Ici, un laser vient durcir des couches de résine liquide couche après couche suivant la forme prédéfinie à l’instar de la da Vinci Junior et son plastique fondu. Pour une précision égale avec la Form1+ de l’entreprise FormLabs (25 microns), la Nobel 1.0 ne coûte que 1500 $ (1265 €) alors que le prix de sa concurrente est fixé à 3299 $ (2782 €).

Avec un écran tactile de 5’’, un système d’auto-remplissage de la résine, et une connectivité simplifiée (USB 2.0, Host/client, Wifi), la Nobel 1.0 fait office de sérieux concurrent sur le marché des imprimantes 3D SLA.

La 3D Food Printer à moins de $2000

XYZ printing présente également son imprimante 3D alimentaire : la 3D Food Printer. Calquée sur un principe similaire au dépôt de filament fondu, le plastique est ici remplacé par du chocolat fondu, du glaçage ou de la pâte à pâtisserie.

La machine est à peine plus grande que ses grandes soeurs, peut imprimer des couches d’une épaisseur allant de 0.8 à 6.4 mm, pour un volume d’impression de 7.8 x 6 x 6 cm. La simplicité d’utilisation est de mise avec un écran tactile et la possibilité de lancer une impression en un clic ! Autre détail amusant, une plateforme de projets à imprimer sur la 3D Food Printer sera mise en place et supervisée par un chef.

article_xyzprinting_ces2015_9

La 3D Food Printer permettra d’imprimer du chocolat pour moins de $2000 (environ 1690€)

XYZ printing a été interrogée sur la spécificité de sa machine comparée aux autres projets d’imprimantes 3D culinaires. L’entreprise se dit capable de produire et vendre immédiatement ses machines en masse à travers le monde, ce que les petits acteurs peinent à faire. Et son prix vient directement défier la CocoJet de 3DSystems que nous vous présentions hier à 7000 € et la ChocCreator 2.0 à 5000 €. Définitivement à suivre lors du CES 2015.

XYZ printing est devenu un acteur sérieux sur le secteur de l’impression 3D en quelques années. Ces trois nouvelles imprimantes s’ajouteront à sa prometteuse Da Vinci 1.0 Aio (pour All-in-One), une machine qui permet de scanner, modifier et imprimer à la fois.

Plus d’informations à venir sur le site de XYZ Printing ICI.

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Les 3 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Chapuis dit :

    je possède déjà une da Vinci 1.0 AiO, et je suis très agréablement surpris par sa simplicité et son efficacité…

  2. Levy dit :

    I was in Las Vegas, and very impressed by those printers and the quality of the printing. Yeap, the price is also a good surprise…

  3. […] grand public comme l’impression 3D. L’édition 2015 a notamment permis à Ultimaker, XYZprinting ou 3D Systems de présenter leurs dernières générations d’imprimantes 3D ou à 3Doodler de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you