menu

XtreeE veut révolutionner le secteur du BTP grâce à l’impression 3D

Publié le 27 octobre 2015 par Alex M.

Présente au dernier salon 3D Print Lyon, la startup parisienne XtreeE dévoilait ses plans pour révolutionner le secteur de la construction en recourant à la fabrication additive. En s’associant à des grands noms comme Lafarge ou Dassault Systèmes et en s’appuyant sur une équipe aux expertises multiples, XtreeE apparait aujourd’hui comme une des initiatives les plus abouties sur le créneau de l’impression 3D à grande échelle. Pour en savoir plus, 3Dnatives est allé à la rencontre de l’un de ses fondateurs, Romain Duballet.

3DN : Bonjour Romain, pourrais-tu nous présenter XtreeE ?

Romain Duballet, Structural Engineering chez XtreeE

Romain Duballet, Co-fondateur et Ingénieur Structure chez XtreeE

XtreeE est une récente société, née de la volonté commune de jeunes architectes, ingénieurs et chercheurs d’implémenter les nouvelles avancées en impression 3D à grande échelle dans le secteur de la construction.

L’aventure a commencé à l’école d’architecture de Paris-Malaquais, au sein du département Digital Knowledge. Plusieurs étudiants ont en effet travaillé au développement de procédés de fabrication additive en divers matériaux. Ces travaux ont donné naissance au projet DEMOCRITE, au laboratoire PIMM du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) dont l’objectif était de produire un démonstrateur technologique de système constructif viable pour l’impression 3D grande échelle.

Le succès de ce projet universitaire a poussé les membres actifs de son consortium (provenant de l’architecture, du génie civil, de la robotique ou de la science des matériaux) a former cette start-up, XtreeE, pour assurer la continuité du travail, et se rapprocher des vrais enjeux de la construction.

3DN : Pourquoi recourir à la fabrication additive dans le secteur de la construction ?

On connaît les principaux attraits de l’impression 3D pour des objets industriels de taille modérée : minimiser les quantités de matières, optimiser les performances, et sans coût supplémentaire de complexité géométrique. Nous avons véritablement besoin de tels procédés pour la construction, parce qu’aujourd’hui, et surtout demain, la rapidité et la précision d’exécution vont devenir aussi cruciales que le besoin d’économie en matériaux. 

article_xtreee-int-2

Une partie de l’équipe fondatrice de XtreeE

Pour prendre un exemple, le béton est aujourd’hui le deuxième matériau le plus consommé sur Terre, après l’eau. La Chine a produit, ces trois dernières années, plus de béton que les États-Unis pendant l’ensemble du XXème siècle. Il est bien sur inenvisageable d’arrêter de construire en béton, c’est d’ailleurs un matériau formidable tant on peut adapter sa formulation aux propriétés recherchées.

C’est ici que l’impression 3D peut intervenir : avec une maîtrise géométrique accrue, on peut construire des formes optimisées pour limiter la quantité de matières à utiliser. Des formes qu’il était absolument impossible d’obtenir à si grande échelle auparavant, pour des raisons technologiques autant que financières. Aujourd’hui, on peut fabriquer avec des procédés à bas coût, des éléments architecturaux qui présentent un véritable intérêt environnemental (voir notre article concernant des bâtiments imprimés en 3D à Dubaï par exemple).

Minimiser les quantités de matières, optimiser les performances, et sans coût supplémentaire de complexité géométrique…

Un exemple de structure réalisée par XtreeE

Un exemple de structure complexe réalisée par XtreeE

3DN : Quels sont vos projets dans les mois à venir ?

La société fonctionne selon trois pôles d’activité, que nous avons appelés Manufacturing, Technologies et Consulting. Le premier est concentré sur les procédés de fabrication de produits finis ou semi-finis, dans un objectif d’impression 3D à grande échelle bon marché, tandis que le deuxième traite des techniques automatiques et robotiques en tant que telles. Le pôle Consulting, quant à lui, tire avantage des connaissances avancées et diverses des membres de l’équipe pour fournir une expertise de ces procédés aux acteurs de la construction et de l’architecture.

Dans les mois qui viennent, nous allons mettre l’accent sur la qualité de l’intégration de la chaîne de production, c’est à dire la cohérence de notre offre hardware/software, vers plus de flexibilité, de robustesse industrielle mais aussi de facilité de prise en main, ceci pour atteindre le plus rapidement possible notre objectif de démocratisation du « Large-scale 3D Printing ». Nous voulons aussi développer notre offre robotique standard et non-standard, avec nos partenaires industriels et universitaires, pour mieux répondre aux spécificités des usages, des demandes et aux variations d’échelles.

3DN : Cette technologie a-t-elle vocation à remplacer les techniques traditionnelles de construction ?

Je pense en effet que certaines techniques sont amenées à disparaître, celles qui ne peuvent rivaliser en rapidité, facilité, ou bien en qualité. Mais l’impression 3D va aussi être pertinente dans des techniques hybrides, qui mixent usages traditionnels et technologies avancées. Il ne s’agit plus d’inventer « l’architecture du futur », en imaginant un scénario de science fiction où l’impression 3D aura révolutionné le monde entier. Ces techniques sont aujourd’hui une réalité tout à fait tangible, et nous travaillons, avec nos partenaires industriels, comme Lafarge-Holcim ou Dassault Systèmes, à faire s’exprimer tout leur potentiel pour la construction. 

Retour en vidéo sur les activités de XtreeE :

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Et bien, n’hésitez pas à consulter notre site internet (www.xtreee.com) et à aimer notre page Facebook ! Nous serons aussi présent du 2 au 6 novembre prochains à Batimat (www.batimat.com), le salon mondial du bâtiment à Paris, pour faire une démonstration et présenter des réalisations, alors venez nous saluer !

Que impact pourrait avoir l’impression 3D à grande échelle dans le secteur de la construction ? Partagez votre opinion sur le sujet en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] alors que 3D Systems perdait son CEO emblématique, Avi Reichental. On félicitera toutefois le français XtreeE qui se lançait sur le domaine de l’impression 3D à base de béton, ou le projet FutureCraft […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you