menu

XJet ouvre son centre de fabrication additive métal et céramique

Publié le 17 octobre 2018 par Mélanie R.
xjet

Lundi dernier, à Rehovot en Israël, le fabricant XJet a ouvert son nouveau centre de fabrication additive, un des plus grands du marché. Avec ses 9 imprimantes 3D métal et céramique, l’acteur israélien entend bien accélérer ses travaux de recherche et proposer une solution complète pour l’industrie. 3Dnatives était présent pour l’inauguration et a pu rencontrer quelques membres de l’équipe de XJet qui compte aujourd’hui 110 collaborateurs, mais aussi des clients et investisseurs.

En 2016, XJet clôturait un investissement de 25 millions de dollars afin de développer sa technologie baptisée NanoParticle Jetting. A l’inverse des méthodes de fabrication additive qui fusionnent de la poudre, l’israélien a mis au point une technologie à base de gouttelettes liquides qui contiennent des nanoparticules de métal ou de céramique. Ces gouttes s’évaporent en quelques secondes sur le plateau d’impression pour ne laisser place qu’aux nanoparticules et ainsi former la pièce souhaitée. XJet a conçu deux modèles d’imprimantes 3D, la Carmel 1400 et la Carmel 700 qui se distinguent par leur taille ; la 1400 offre un volume d’impression de 1 400 cm2, d’où son nom.

xjet

L’inauguration du nouveau centre de fabrication additive a réuni plusieurs acteurs du marché (crédits photo : 3Dnatives)

Un centre de fabrication additive pour faire évoluer la technologie

XJet a investi $10 millions dans son nouveau centre de fabrication additive dans lequel il fait tourner 9 machines – Dror Danai, CBO de l’entreprise explique que chacune est composée de 24 têtes d’impression qui possèdent 512 buses. On a donc plus de 12 000 buses qui travaillent en même temps, chacune étant capable de projeter 20 000 gouttes par seconde. XJet espère intégrer 3 autres machines d’ici le début de l’année 2019. Hanan Gothait, CEO de XJet, affirmait : “Nous utiliserons notre centre de fabrication additive pour développer et démontrer des applications spécialisées, imprimer des pièces de test pour nos clients mondiaux et tester de nouveaux matériaux céramiques et métalliques.” L’idée ne serait donc pas de produire des pièces finies à des fins de commercialisation mais bien de faire évoluer sa technologie et d’aller plus loin dans les matériaux disponibles, que ce soit pour la structure finale ou pour les supports d’impression.

Un des avantages de la technologie NanoParticle Jetting serait d’ailleurs le post-traitement et la continuité dans la production. Un des ingénieurs de XJet expliquait en effet que le plateau d’impression, une fois retiré, pouvait être simplement plongé dans de l’eau pour retirer les supports; la pièce est ensuite placée dans un four de frittage. Pendant ces étapes de post-traitement, l’utilisateur de la machine peut mettre un nouveau plateau, assurant alors une production continue.

xjet

Une des imprimantes 3D du centre (crédits photo : 3Dnatives)

La visite du centre aura également permis d’en savoir plus sur la qualité finale des pièces imprimées en 3D. Les machines sont capables d’atteindre une résolution de couche de 9 à 10 microns et offrent un niveau de détails élevé, un avantage qui n’aurait pas pu s’obtenir par l’utilisation de poudres classiques. XJet affirme que les couches déposées sont 10 fois plus fines que les solutions du marché actuelles.

xjet

Les pièces imprimées en 3D offrent un niveau de détails élevé (crédits photo : 3Dnatives)

XJet poursuit son développement à l’international

Le fabricant israélien a profité de l’évènement pour annoncer une nouvelle levée de fonds dans le but d’étendre ses activités sur les marchés internationaux. Il a déjà séduit des entreprises locales mais aussi en Suisse, Italie, Allemagne, Russie et aux Etats-Unis. Parmi ses premiers clients, on peut citer Oerlikon, Syqe Medical ou encore AB Universal. Enfin, XJet a présenté son premier distributeur, XJ3D du groupe Carfulan en Angleterre. Dror Danai déclarait : « Il s’agit d’une nouvelle très stimulante pour XJet car la désignation du premier distributeur au monde marque une étape importante dans la stratégie de notre entreprise qui vise à établir un réseau de distribution leader dans le monde. » Il nous confiait également que l’arrivée de sa technologie en France pourrait se faire très prochainement. Une chose est sûre, on surveillera cette annonce de près! En attendant, retrouvez plus d’informations sur la technologie sur le site officiel de XJet.

xjet

Le centre abrite actuellement 9 machines (crédits photo: 3Dnatives)

Que pensez-vous de ce nouveau centre de fabrication additive? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you