menu

WEBINAIRE : L’impression 3D composite peut-elle concurrencer le métal ?

Publié le 20 octobre 2020 par Mélanie R.
webinaire impression 3D composite

Sur le marché de la fabrication additive, on entend beaucoup parler de composites, ces matériaux renforcés en fibres – carbone, verre, aramide – réputés pour leur grande résistance et leur légèreté. Certains sont en effet plus légers mais 70% plus résistants que certains métaux. Selon une récente étude publié par IDTechEx, l’impression 3D composite devrait atteindre 1,73 milliards de dollars d’ici 2030. Un marché en forte croissance qui intéresse de nombreux industriels. C’est pourquoi nous vous invitons à regarder le replay de notre précédent webinaire pour comprendre comment ces matériaux composites pourraient concurrencer l’aluminium et d’autres métaux.

Les composites n’ont pas attendu le développement de la fabrication additive pour faire parler d’eux : il existe aujourd’hui de nombreuses méthodes de fabrication qui permettent de les utiliser et de bénéficier de leurs avantages. Toutefois, celles-ci sont souvent longues, coûteuses et nécessitent une certaine main d’oeuvre. C’est pourquoi certains acteurs de l’impression 3D se sont penchés sur la question et ont développé des solutions pour pouvoir concevoir des pièces avec ces composites. On obtient ainsi tous les avantages de la fabrication additive – rapidité, production locale, personnalisation, réduction des déchets, etc. avec ceux des composites. Le fabricant Markforged est l’un des premiers à avoir développé une solution d’impression 3D composite, capable de concevoir des pièces très légères et résistantes grâce à l’ajout de fibres continues de carbone.

Au cours de ce webinaire, l’entreprise française Visiativ a présenté la technologie de Markforged au travers d’un cas concret représenté par la société TSL. Celle-ci est spécialisée dans la fabrication de raquettes à neige et de bâtons de trail. Son objectif est de concevoir et commercialiser les produits les plus fiables et innovants possible avec le minimum d’impact environnemental tout en maintenant une production locale, à Annecy. Elle a misé sur une machine Markforged lui permettant de produire des pièces selon ses valeurs, ses besoins et ceux de ses clients. Sébastien Desbois, Directeur Technique chez Visiativ 3D Printing, et Yoan Bibollet, Chef de projet chez TSL, se sont intéressés au parallèle qui est généralement fait entre composite et métaux et pourront répondre à toutes vos questions.

Animé par Mélanie Renard, Rédactrice en chef de 3Dnatives, le webinaire a abordé les points suivants :

  • Accueil des participants, sondage et introduction
  • Présentation des intervenants
  • Présentation de la technologie Markforged : les avantages et les points forts
  • Cas d’application concret : comment la société TSL a-t-elle intégré avec succès cette technologie dans son processus de fabrication ?
  • Questions/Réponses

Connaissez-vous la technologie d’impression 3D composite de Markforged ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you