menu

Volvo CE se tourne vers l’impression 3D pour fabriquer ses pièces détachées

Publié le 28 mars 2018 par Mélanie R.
volvo CE

Volvo Construction Equipment (Volvo CE), la filiale du groupe Volvo spécialisée dans les équipements de construction, utiliserait l’impression 3D depuis peu afin de livrer plus rapidement et efficacement des pièces détachées à ses clients. Les pièces imprimées en 3D à ce jour comprendraient des revêtements en plastique et quelques pièces de climatiseurs.

Volvo rejoint quelques uns des autres constructeurs automobiles sur le marché de la fabrication additive et notamment sur la production de pièces détachées; récemment, Porsche avait annoncé qu’il imprimait en 3D certains composants de ses voitures de collection facilitant alors le processus de restauration des véhicules. Et on comprend pourquoi : l’impression 3D permet entre autre d’alléger les coûts de stockage voire de les supprimer totalement. En effet, en numérisant en 3D les pièces, le constructeur pourra alors les créer à la demande via une imprimante 3D.

volvo ce

Volvo Construction Equipment affirme qu’il a désormais recours à l’impression 3D afin de fabriquer et livrer des pièces détachées beaucoup plus rapidement pour satisfaire plus efficacement la demande de ses clients. Volvo CE explique également qu’il souhaite utiliser la fabrication additive pour accélérer ses travaux de R&D et concevoir des prototypes de machines. Le Directeur du Business Support de Volvo CE, Jasenko Lagumdzija, déclare “Nous accompagnons nos clients tout au long du cycle de vie de leurs équipements. C’est particulièrement important sur des machines plus anciennes pour lesquelles les pièces usagées ne sont plus fabriquées aussi efficacement avec des méthodes de production traditionnelles. La production de pièces par impression 3D réduit le temps et les coûts; cela devient alors un moyen efficace d’aider le client.

Ces clients pourraient avoir acheté un produit de Volvo CE il y a quelques années et usé un de ses composants spécifiques. En imprimant une pièce de rechange à partir d’un matériau thermoplastique, le fabricant automobile pourrait rapidement et facilement réparer l’équipement. Les pièces pourraient alors être de n’importe quelle forme et taille et être compatibles avec toutes les machines Volvo. Pour l’instant, le constructeur explique qu’il a imprimé en 3D des pièces de climatiseur ou de cabine ainsi que des revêtements en plastique.

Le client a exactement la même pièce en remplaçant du plastique par du plastique, déclare Annika Fries, responsable après-vente de Volvo CE. Pour nous, l’assurance qualité est très importante et c’est pourquoi les pièces imprimées en 3D ont les mêmes caractéristiques et suivent le même processus que la pièce d’origine. Elles sont certifiées Volvo, les clients sont sûrs d’avoir les mêmes garanties.”

volvo CE

Une pièce détachée imprimée en 3D par Volvo CE

En termes de délai de livraison, Volvo CE explique que les pièces détachées peuvent être fabriquées en moins d’une semaine, avec des adaptations assez faciles à mener. Il ajoute également qu’il pourrait bien se tourner dans un deuxième temps vers la fabrication additive métal. Cela pourrait peut-être lui être bénéfique pour fabriquer des pièces finies pour ses véhicules. Retrouvez plus d’informations dans le communiqué de presse officiel de Volvo.

Quel est l’avenir de la fabrication additive pour le secteur automobile? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you