menu

BCN3D dévoile une technologie résine permettant l’impression 3D multi-matériaux

Publié le 2 mars 2022 par Elliot S.
VLM

Présent depuis 10 ans sur le marché des imprimantes FDM, BCN3D annonce un tournant en dévoilant aujourd’hui une nouvelle technologie. Après 3 ans de recherche et développement, le fabricant barcelonais sort aujourd’hui sa technologie “Viscous Lithography Manufacturing” (VLM). Comme le nom le sous-entend, il s’agit d’une technologie d’impression de résines visqueuses reposant sur la stéréolithographie. Partageant beaucoup de similitudes avec les processus mSLA et DLP, la technologie VLM de BCN3D se distingue largement de celles-ci.

La technologie Viscous Lithography Manufacturing

En utilisant une résine visqueuse, BCN3D est capable de fixer temporairement (en suspension) le matériau sous le film (en forme de rouleau) qui l’achemine de la cartouche de résine sur la pièce imprimée. Cette résine est ensuite polymérisée par une source de lumière UV-A masquée par un écran LCD monochrome. Une fois la couche produite, le film déplace la résine non photo-polymérisée dans un système de filtration afin de la réutiliser.

Puisque le système VLM utilise des cartouches de résines indépendantes et un film mobile, les imprimantes VLM n’ont pas de bac de résine (Vat). Ainsi, les pièces sont directement produites sur un plateau d’impression et ne trempent pas dans la résine. De plus, cela offre la possibilité d’imprimer différents matériaux simultanément ce qui était jusqu’alors impossible sur les autres technologies résines. En utilisant un rouleau, BCN3D évite la contamination entre les matériaux. À noter toutefois que lors d’impression multi-matériaux, une partie de la résine ne pourra être réemployée afin d’éviter la contamination.

De nouveaux matériaux plus visqueux

Cette technologie permet l’impression de matériaux jusqu’à 50 % plus visqueux que les procédés actuels. BCN3D s’est d’ailleurs associé avec Arkema afin de proposer une gamme de résines performantes. Sachez qu’il est possible d’ajouter des additifs en proportions plus importantes afin de changer les propriétés mécaniques de vos pièces. En utilisant ces résines visqueuses, BCN3D garantit des pièces jusqu’à 3 fois plus résistantes aux impacts et une résistance à la traction augmentée de 200 %.

VLM

La technologie VLM permet l’impression de pièces de précision avec des résines visqueuses

D’après BCN3D, la viscosité élevée facilite la production de biomatériaux et la production de pièces hautement isotopiques, après post-traitement. Ces étapes de post-traitement sont d’ailleurs les mêmes que sur les procédés d’impression résine actuel.

Un programme d’adoption pour beta-tester le VLM

Bien que BCN3D ne propose pas actuellement ces machines à la vente, ils ont imaginé un programme d’adoption afin d’offrir la possibilité aux entreprises éligibles de tester cette nouvelle technologie. Ce nouveau processus devrait entrer sur le marché d’ici quelques années avec des machines qui seront proposées à moins de 50 000 € nous assure BCN3D. Cette nouvelle annonce semble également marquer un tournant pour le fabricant espagnol. Celui-ci ayant toujours été open-source, il brevette désormais cette nouvelle technologie en nous assurant toutefois vouloir garder ses machines et procédés FDM open-source.

Quelles applications pourraient bénéficier de la technologie VLM ? N’hésitez pas à nous dire ce que vous pensez dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks