menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : Live Parts, MINI et l’impression 3D…

Publié le 11 février 2018 par Mélanie R.
vidéos de l'impression 3D

Retrouvez notre TOP 5 des meilleures vidéos de la semaine sur l’impression 3D et la fabrication additive. Partagez vos vidéos et donnez votre avis en commentaires de l’article ou sur le compte Facebook de 3Dnatives. Très bon dimanche à tous !

TOP 1 : Desktop Metal présente sa solution Live Parts : Au Solidworks World 2018, nous avons rencontré le fabricant d’imprimantes 3D métal, Desktop Metal, qui a révélé un nouvel outil de conception générative, Live Parts. Son CTO et co-fondateur, Jonah Myerberg, nous explique son fonctionnement :

TOP 2 : MINI et son service de personnalisation : Le constructeur automobile MINI a lancé un nouveau service de personnalisation des véhicules grâce à l’impression 3D, MINI Yours Customised. La vidéo ci-dessous nous montre les différents étapes de ce processus de personnalisation. L’utilisateur peut par exemple ajouter son nom sur le cockpit de sa voiture et choisir la couleur de l’élément :

TOP 3 : Peut-on encore parler de contrôle des armes?: Cody Wilson est le premier fabricant d’une arme imprimée en 3D. A l’époque, The Liberator, pouvait tirer une seule fois et s’imprimer à la maison. Quelques années après, Cody explique qu’il est plus difficile aujourd’hui de contrôler les armes et de savoir qui en possède puisqu’elles peuvent fabriquées n’importe où. La création de Ghost Gunner va également dans ce sens : cette petite machine permettrait de créer des armes en métal impossibles à tracer :

TOP 4 : BigRep et Polymertal : Le fabricant d’imprimantes 3D grand format, BigRep, a travaillé en collaboration avec Polymertal pour créer un réservoir à carburant. La pièce a été imprimée sur une BigRep ONE et plaqué en aluminium par la suite. Un procédé de fabrication qui aurait permis de réduire le poids de la pièce tout en augmentant sa solidité :

TOP 5 : Des fleurs imprimées en 3D : Le designer Richard Clarkson a eu recours à l’impression 3D pour son projet « Seamless blossom » qui met en scène une série de fleurs qui s’ouvrent et se ferment sans utiliser d’électronique quelconque. Elles sont créées à partir d’un matériau caoutchouteux et d’un plus solide, conférant alors une forme organique à la pièce finie :

Pour rester informé de toute l’actualité de l’impression 3D, abonnez-vous à notre RSS ou à nos pages Facebook, Twitter, Google+ ou LinkedIn.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you