menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : rencontre avec Fedor Antonov…

Publié le 12 juin 2022 par Mélanie W.
Fedor Antonov

Cette semaine, 3Dnatives a pu rencontrer et échanger avec Fedor Antonov, co-fondateur et CEO d’Anisoprint, le fabricant d’imprimantes 3D composite à fibres continues. Il nous en a dit un peu plus sur son entreprise, son développement et ses ambitions. On vous emmène ensuite à la rencontre de la jeune pousse Pint qui développe des alliages métalliques pour la fabrication additive. Enfin, vous découvrirez la toute nouvelle branche du groupe cimentier français Vicat : baptisée Lithosys, celle-ci est spécialisée dans l’impression 3D béton. On vous souhaite en tout cas un très bon dimanche tous !

TOP 1 : Rencontre avec le CEO d’Anisoprint : Ces dernières années, nous avons vu une croissance importante de l’impression 3D composite qui permet aujourd’hui de concevoir des pièces très légères et parfois aussi résistantes que des pièces métalliques. Nous avons l’opportunité de rencontrer l’un des acteurs phares de ce secteur, Anisoprint. C’est un fabricant de machines composites qui permet aux industriels de produire des pièces avec des fibres continues. Son co-fondateur et CEO, Fedor Antonov, a répondu à nos questions afin d’en savoir plus sur les ambitions de l’entreprise. On vous laisse découvrir la vidéo !

TOP 2 : Des alliages innovants pour la fabrication additive : En mars dernier, nous avions rencontré la jeune pousse française Pint. Elle développe des alliages innovants pour l’impression 3D métal, notamment pour les procédés de fusion laser sur lit de poudre. Dans la vidéo ci-dessous, Paul Didier, PDG de la startup, nous en dit plus sur le fonctionnement de la technologie et la valeur ajoutée des matériaux qu’elle conçoit. Plusieurs exemples de pièces y sont montrés, donnant un aperçu des possibilités de la fabrication additive métallique : 

TOP 3 : Sauver des vies grâce à l’impression 3D : Si vous suivez l’actualité de la fabrication additive, vous n’êtes pas sans savoir qu’elle ne profite pas qu’aux humains. Et oui, l’impression 3D peut venir en aide aux animaux et permettre de concevoir des dispositifs tels que des orthèses, prothèses et implants afin de corriger ou soulager une douleur. Dans la première partie de la vidéo, suivez le chien Murphy et comment il a été sauvé grâce aux technologies 3D. Ensuite, partez à la rencontre de l’entreprise Twente Additive Manufacturing qui construit des maisons grâce à l’impression 3D béton :

TOP 4 : Titomic et l’impression 3D aérospatiale : Le fabricant australien Titomic a développé des solutions de fabrication qui s’appuie sur la projection à froid. Concrètement, il est aujourd’hui capable de produire des pièces métalliques pour des industries aussi exigeantes que celles de l’aérospatiale. L’un des avantages clés de cette technologie est sa capacité à combiner plusieurs poudres de métal. Dans la vidéo ci-dessous, Titomic revient sur son partenariat avec BAE Systems, une entreprise britannique qui intervient sur des secteurs tels que la défense et l’aéronautique : 

TOP 5 : Impression 3D béton : Lithosys est l’offre d’impression 3D béton du groupe Vicat. Dans la vidéo ci-dessous, les équipes reviennent sur l’un de leurs derniers projets, à savoir un cerveau imprimé en 3D béton. Tout commence par la phase de conception, réalisée sur un logiciel de CAO propre à l’entreprise. Vient ensuite la préparation de la matière qui doit être extrudable et pompable par le robot développé par Lithosys. Les équipes travaillent avec des encres bas carbone, mais aussi bio-sourcées ou à base de granulés recyclés. Une fois le mélange prêt, le robot effectue le dépôt couche par couche jusqu’à l’obtention de la pièce finale :

Que pensez-vous de l’entreprise développée par Fedor Antonov ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks