menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : EOS et sa nouvelle plateforme d’impression, une bio-imprimante suédoise…

Publié le 26 novembre 2017 par Mélanie R.
vidéo imprimante 3D

Retrouvez notre TOP 5 des meilleures vidéos de la semaine sur l’impression 3D et la fabrication additive. Partagez vos vidéos et donnez votre avis en commentaires de l’article ou sur le compte Facebook de 3Dnatives. Très bon dimanche à tous !

TOP 1 : La Suède à la conquête de la bio-impression : La startup Cellink a été fondée en 2016 et a développé une bio-imprimante, la Bio X qui permet de créer du cartilage et des cellules de peau pour tester des médicaments et cosmétiques. Elle développe également des bio-encres à partir de cellulose des forêts suédois et d’alginate provenant des algues de la Mer de Norvège :

TOP 2 : Le fabricant EOS révèle sa nouvelle solution d’impression 3D : Au salon Formnext de Francfort, le géant allemand a dévoilé EOS P 500, une nouvelle plateforme de fabrication additive, capable de produire des pièces industrielles à grande échelle. Elle peut imprimer des polymères à une température pouvant aller jusqu’à 300°C  :

TOP 3 : Markforged et Dassault Systèmes : L’entreprise américaine Markforged a développé ses imprimantes 3D de carbone et plus récemment de métal. Elles permettent d’intégrer des fibres de carbone dans le plastique, renforçant alors la pièce finale par 10 fois. Elle explique comment elle arrive à produire des pièces facilement et rapidement grâce au logiciel de Dassault Systèmes, SolidWorks :

TOP 4 : L’impression 3D au service de la chirurgie cardiovasculaire : L’entreprise CSI (Cardiovascular Systems) utilise l’impression 3D pour créer des outils cardiovasculaires plus rapidement et de façon plus rentable. Elle se sert de ses outils pour réaliser différents tests et simulations avant une opération. Les imprimantes 3D Stratasys sont idéales pour un prototypage rapide et offrent une versatilité plus grande :

TOP 5 : Un robot qui ramasse des fraises : Octinion est une startup belge qui a développé un robot tout à fait original capable de cueillir…des fraises! Il est doté d’une pince imprimée en 3D qui vient se refermer sur le fruit pour le ramasser. Il est équipé d’un système intelligent qui détecte quand la fraise est suffisamment mûre et est capable d’en ramasser une toutes les 3 secondes sans les écraser :

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ou LinkedIn.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you