menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : un pneu imprimé en 3D, l’imprimante Migo…

Publié le 3 décembre 2017 par Mélanie R.
vidéo imprimante 3D

Retrouvez notre TOP 5 des meilleures vidéos de la semaine sur l’impression 3D et la fabrication additive. Partagez vos vidéos et donnez votre avis en commentaires de l’article ou sur le compte Facebook de 3Dnatives. Très bon dimanche à tous !

TOP 1 : Le pneu de Michelin dans le Time Magazine : Souvenez-vous de Vision Concept, le pneu imprimé en 3D par Michelin, biodégradable et increvable que nous vous présentions il y a quelques mois. Il a récemment intégré le classement des 25 meilleures innovations de 2017 du Time Magazine. Parmi ces innovations, on retrouve notamment l’iPhone X ou le Model 3 de Tesla :

TOP 2 : Stratasys développe une plateforme d’impression, BioMimics: Le géant américain Stratasys a lancé sa plateforme de modélisation anatomique BioMimics qui permet d’imprimer en 3D différents modèles médicaux. Son objectif est d’améliorer la formation des chirurgiens et de mieux comprendre mener certains tests cliniques. Ces nouveaux outils sont créés grâce à la technologie PolyJet qui permet d’imprimer plusieurs matériaux et couleurs en même temps :

TOP 3 : Un casque de vélo imprimé en 3D : Avec l’aide de Sculpteo, Syncro Innovation a mis au point un casque de vélo plus aéré, entièrement personnalisable selon son utilisateur. Syncro Innovation s’est rendu compte que les casques en polystyrène favorisaient la transpiration, rendant ainsi leur port moins agréable. Grâce à la technologie Multi Jet Fusion de HP, l’entreprise a pu créer des casque de vélo avec des structures plus ouvertes et s’adaptant parfaitement à la tête de son utilisateur :

TOP 4 : L’imprimante 3D Migo : Une nouvelle imprimante 3D FDM fait un tabac sur Kickstarter : l’entreprise a déjà levé plus de 100 000€ pour sa machine facilement transportable. Elle est en effet dotée d’une anse et ne pèse que 2,5 kg. Avec sa petite taille de 185 x 235 x 325 mm, elle offre quand même un volume d’impression de 150 x 150 x 150 mm. Un modèle encore plus petit est disponible. C’est une imprimante Plug&Play qui se connecte via la Wifi et se contrôle directement sur internet :

TOP 5 : Le projet MATRICE dédié à la fabrication additive : Le projet MATRICE est un projet de recherche collaborative qui vise à comprendre comment l’utilisation de la fabrication additive peut bénéficier au secteur de la construction. A l’IMT Lille Douai, les chercheurs travaillent sur différents modules (conception, matériaux, etc.) et développent des encres cimentaires qui pourraient être utilisées dans une imprimante 3D :

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ou LinkedIn.

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. sarigolepas dit :

    Le fait de créer des structures superlégères va inévitablement augmenter l’élasticité des matériaux (un peu comme un ressort dont le fil n’est pas aligné avec la contrainte est moins rigide qu’un fil de même section) Ce qui fait que l’impression 3d est très utile pour créer des matériaux antichocs comme des pneus. Par contre les objets  »pleins » sont plusieurs ordres de grandeur plus rigides et résistant qu’un matériau ne serai-ce que légèrement allégé donc les mousses n’ont aucune utilité pour les matériaux structurels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you