menu

Les ventes d’imprimantes 3D chinoises vont s’accélérer de 34% par an

Publié le 23 août 2014 par Alex M.

Le cabinet d’études Lux Research publie aujourd’hui un nouveau document sur les tendances du marché de l’impression 3D en Chine. Le rapport qui s’est concentré sur les quatre années à venir estime que les expéditions d’imprimantes 3D chinoises devraient s’accélérer au taux annuel moyen de 34% d’ici 2018.

L'imprimante 3D Up! Plus 2 du fabricant chinois PP3DP - un des modèles grand public les plus vendus à l'heure actuelle

La Up! Plus 2 du fabricant chinois PP3DP – un des modèles grand public les plus vendus à l’heure actuelle

Avec des acteurs historiques comme PP3DP (filiale de Tier Time), Mbot ou FlashForge, les acteurs chinois ne se sont pas contentés de copier des fabricants occidentaux mais ont également investit en recherche et développement pour mettre au point les technologies de demain. En novembre dernier, Guo Ge le CEO du groupe Tier Time confiait « notre objectif est de nous étendre davantage sur le marché local en proposant des machines abordables, et si cela se passe bien, nous pourrions devenir le premier fournisseur d’imprimantes 3D au niveau mondial dès 2014″.

Alors que les revenus des entreprises chinoises du secteur pourraient représenter plus de 1,2 milliards d’euros d’ici 3 ans, de nombreux acteurs continuent à se lancer sur le créneau en Chine avec l’espoir de gagner quelques parts de marché, « les nouvelles compagnies vont se livrer une compétition acharnée et une guerre des prix. Dans les années à venir, les seules qui seront capables de continuer à innover technologiquement et de réduire rapidement le coût des imprimantes 3D, pourront se développer davantage et survivre à cette féroce compétition. » commente Li Jun, directeur de la recherche chez Lux Research China.

Avec un marché national conséquent et des aides gouvernementales dédiées, la Chine a les moyens de devenir demain le premier pays fabricant d’imprimantes 3D. Selon Lux Research, le sol chinois a ainsi représenté à lui seul plus de 20% des ventes globales d’imprimantes 3D en 2013.

Source Lux Research

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Les 4 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. tori dit :

    Si on ne protège pas notre marché national au moins autant que les chinois c’est certain que les prochains géants seront chinois.
    Chose qui nous est interdite par les traités européens.

  2. Machines-3D dit :

    Malheureusement aucune imprimante 3D française grand public ne fait le poids aujourd’hui, voir n’a même un label CE, alors que nous étions les premiers à découvrir la stéréolithographie… Si la guerre du matériel actuel est déjà perdu, on peut encore innover sur les à côté ou trouver des ruptures ! C’est du moins ce que nous essayons de faire de notre côté même si nous ne bénéficions pas des aides d’états dont ils peuvent bénéficier là-bas. A ce jour, les machines PP3DP étant clairement moins chers et plus efficaces que leur concurrentes, c’est normal qu’ils soient devenus les leaders du marché…

    1. Didier Meral dit :

      Bonjour,
      Tout n’est pas perdu: allez faire un tour du côté de chez Pierre-Alexis Cavaldini (Rennes) et vous verrez qu’il y a des gens qui travaillent non pas sur des machines bas cout imprimant uniquemment avec du PLA mais multi-matières (y compris bois, pierre, céramique) avec deux buses actives (une par matière) à la fois, etc… deux machines réalisées avec le concours du FAB LAB, opérationnelles, à un prix idiot par rapport aux machines du marché ayant les mêmes capacités !

      1. Jean-Pierre PLEUVRY dit :

        Bonjour,
        Vous parler de machine avec des prix défiants toutes concurrence,
        Il serait intéressant de nous indiquer un lien pour ce documenter,
        Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you