menu

L’impression 3D personnelle s’invite dans les foyers

Publié le 4 août 2015 par 3Dnatives

Longtemps réservée à un public de professionnels ou de bricoleurs, l’impression 3D s’ouvre dorénavant au grand public avec des machines toujours plus accessibles et une année 2015 qui devrait connaître un record absolu du nombres de modèles vendus.

Les ventes d’imprimantes 3D personnelles en forte augmentation

Le cabinet britannique Context, spécialisé dans les analyses économiques dans le secteur high-tech, dévoilait récemment une nouvelle étude concernent le marché de l’impression 3D. Elle y explique comment les expéditions mondiales d’imprimantes 3D personnelles, c’est à dire les modèles en-dessous de $5000, auraient progressé de 24% pour le premier trimestre 2015 uniquement.

Pour les analystes de chez Context, cette évolution des ventes d’imprimantes 3D correspondrait à une croissance de 114% en comparaison à la même époque l’année dernière, et serait en partie due au nombre grandissant d’acteurs sur le marché. De son côté, le cabinet Wohlers Associates estimait dans sa dernière étude que près de 140,000 imprimantes 3D avaient été vendues pour l’année 2014 alors que différentes sources s’accordent pour dire qu’en 2015, ce nombre devrait atteindre les 220,000 unités.

article_contexte04082015_4

Au premier trimestre 2015, les ventes d’imprimantes 3D à moins de $5000 auraient progressé de 24%

« Le secteur naissant de l’impression 3D personnelle poursuit sa tendance à la hausse et continue de voir arriver de nouveaux entrants dans des industries toujours plus variées, avec des modèles proposés par des géants du secteur de la fabrication additive comme des startups » explique Chris Connery, Vice-Président du département Analyse et Recherche chez Context.

L’étude montre aussi comment le géant du secteur 3D Systems, avec sa nouvelle génération d’imprimantes 3D grand public, a largement participé à cette croissance tandis que MakerBot est resté à la traîne malgré ses récents développements. D’autres acteurs comme le chinois XYZprinting ou l’hollandais Ultimaker ont également connu une croissance de leurs ventes.

Des modèles toujours plus simples d’utilisation

Présentée officiellement à l’occasion du salon CES 2014, l’imprimante 3D Cube 3 est ainsi la première à prétendre à un usage résolument tourné vers les utilisateurs non professionnels. De par sa simplicité, son design et son prix, l’imprimante du fabricant américain 3D Systems connaît actuellement un réel succès auprès des néophytes et constitue un premier pas idéal dans le monde de l’impression 3D.

article_context_ref

Son système de chargement de la cartouche, unique à l’heure actuelle, facilite grandement l’expérience de l’impression 3D et permet d’utiliser jusqu’à deux coloris (20 couleurs disponibles) ou deux matériaux simultanément alors que la plupart des machines actuelles n’en proposent qu’un. Livrée avec le logiciel Cube, compatible Mac et PC, l’imprimante 3D peut-être piloté en WiFi directement depuis l’ordinateur ou à l’aide d’une application mobile sur son smartphone ou sa tablette.

Même si elles ciblent une catégorie d’utilisateurs un peu plus expérimentés, d’autres modèles comme la Replicator Mini de l’américain MakerBot ou la Up ! Mini du chinois PP3DP présentent des prix attractifs et des caractéristiques techniques séduisantes.

Plus d’informations concernant l’étude sur le site de Context ICI

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK