menu

Velox, l’imprimante 3D au post-traitement autonome intégré

Publié le 21 février 2018 par Mélanie R.
velox

Structo est une entreprise basée à Singapour et spécialisée dans l’impression 3D dentaire. Elle a récemment révélé sa nouvelle machine, la Velox, qui intègrerait un système de post-traitement autonome. L’imprimante fonctionnerait en effet selon trois étapes : impression, lavage et traitement, baissant alors le temps nécessaire pour créer des modèles, des prothèses et autres solutions dentaires.

Le marché de l’impression 3D dentaire est en plein boom avec une croissance de 9,5 milliards de dollars prévue d’ici 2027 par SmarTech Publishing, correspondant à une croissance annuelle de 35%. Un contexte encourageant pour les fabricants de machines pour le secteur qui devrait être demandeur d’imprimantes 3D performantes. C’est d’ailleurs ce que souhaite offrir Structo avec son imprimante Velox, affirmant qu’elle pourrait changer le marché de l’impression 3D dentaire. Alors qu’en est-il de cette imprimante 3D et peut-elle vraiment bouleverser ce secteur?

velox

L’imprimante 3D Velox

La Velox serait la première imprimante 3D de bureau à intégrer un système de post-traitement autonome. D’autres machines éliminent aujourd’hui cette étape du post-traitement en l’intégrant directement : c’est le cas de la Rize One qui s’appuie sur une technologie brevetée, l’Augmented Polymer Deposition. Mais l’imprimante n’est pas vraiment adaptée à un environnement de bureau et coûte plus de $25 000.

L’imprimante 3D de Structo repose sur la technologie MSLA c’est-à-dire Mask Stereolithography qui se rapproche de la stéréolithographie classique à l’inverse qu’elle utilise une rangée de LED comme source de lumière avec un masque LCD qui contrôle quelles parties du plan d’impression sont exposées à la source de lumière.

velox

La technologie MSLA

Les trois étapes de la Velox – impression, lavage et traitement – se succèderaient autour d’un plateau rotatif. L’imprimante offrirait également un service cloud baptisé AutoPrint qui prendrait automatiquement en charge l’imbrication, le support et le découpage du modèle 3D quand l’utilisateur charge un fichier STL. En d’autres termes, la machine prendrait en charge de façon autonome une bonne partie du processus d’impression. Une caractéristique intéressante pour tout secteur mais Structo insiste davantage sur les bénéfices qu’elle apporterait au secteur dentaire, notamment aux plus petits cabinets dentaires pour qui le post-traitement est souvent une étape chronophage et coûteuse.

velox

La Velox utiliserait un système de cartouche à usage unique censé faciliter la gestion et le stockage des matériaux. Le fabricant promet une gamme large de matériaux compatibles ce qui permettra à tous les professionnels d’imprimer en 3D des modèles pour toutes les applications dentaires que ce soit pour de l’orthodontie, des prothèses – temporaires ou non – mais aussi des implants.

Cette imprimante 3D révolutionnaire permettra aux professionnels dentaires de passer à la numérisation intra orale à la pièce finie imprimée en 3D de façon très fluide”, déclare Dhruv Sahgal, Responsable du Développement Commercial chez Structo. Pour en savoir plus sur Velox, consultez le communiqué de presse officiel.

Que pensez-vous de la Velox? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK