menu

UNYQ imprime en 3D des emboîtures prothétiques de jambe plus légères

Publié le 22 mars 2019 par Mélanie R.
unyq

L’entreprise américaine UNYQ fabrique depuis 5 ans des couvre-prothèses imprimés en 3D personnalisés : elle vient de dévoiler sa nouvelle gamme de produits, des emboîtures prothétiques imprimées en 3D qui viennent compléter les solutions déjà existantes. Elles répondent parfaitement à l’objectif de l’entreprise qui est d’offrir aux personnes souffrant d’un handicap un dispositif esthétique, plus pratique, qui vient justement effacer leur différence.

Quand il s’agit de handicap, l’impression 3D peut facilement soulager le quotidien des personnes qui en souffrent. Plusieurs dispositifs ont aujourd’hui été lancés dans ce but là, que ce soit par exemple l’outil de Feelobject pour les aveugles, des fauteuils roulants modulables plus pratiques ou de multiples prothèses moins chères mais tout aussi fonctionnelles. C’est sur ce dernier segment que l’entreprise UNYQ s’est concentrée : elle propose des solutions pour rendre les prothèses plus esthétiques et soulager un certain poids du côté de son porteur. Grâce aux technologies 3D, elle peut ainsi offrir des couvre-prothèses personnalisés qui répondent aux besoins des personnes amputées.

unyqCette fois-ci, elle a imaginé une emboîture prothétique pour la jambe, qui correspond en fait à la cavité glénoïde du tibia qui permet d’articuler le fémur et le tibia. Ce support imprimé en 3D présenterait des avantages à la fois pour son utilisateur final mais aussi pour les praticiens. En effet, UNYQ affirme que les personnes handicapées pourront bénéficier d’un produit esthétique et léger qui vient supprimer une grande partie du métal contenu dans une jambe prothétique traditionnelle. L’emboîture comprendrait des capteurs qui enregistrent l’activité des individus, y compris le nombre de pas et le nombre de calories brûlées. Quant aux cliniciens, ils devraient avoir accès aux données de leur patient et pourront plus facilement reproduire la solution, gagnant alors un précieux temps.  

Le co-fondateur d’UNYQ, Manuel Boza, explique : “Nous sommes ravis d’annoncer le lancement de cette emboîture imprimée en 3D. C’est un pas supplémentaire pour pouvoir fournir aux personnes amputées une solution globale pour les jambes. Une solution où il s’agit pratiquement d’un seul composant, plutôt que d’un assemblage de différents éléments. Nous travaillons d’arrache-pied pour développer plus avant notre gamme de vêtements prothétiques, ainsi que les autres appareils portables médicaux passionnants de notre pipeline, afin de continuer à soutenir nos utilisateurs finaux.

unyq

L’emboîture d’UNYQ rejoint ainsi la gamme Prosthetics Wear : l’entreprise américaine espère que d’ici 2021, elle proposera une solution complète personnalisable grâce à l’impression 3D. Vous pouvez retrouver plus d’informations ICI.

Que pensez-vous de la solution développée par UNYQ ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Laurent TRIAIRE dit :

    Bonjour , j ai un revêtement de Cleg depuis plus de 1 an, j en suis plutôt insatisfait

    Je suis très actif et cette protection et bruyante. 4 mois et elle était cassée, depuis c est scotch pour la fixer, et des qu on se met à genoux, tous le revêtement disparaît….

    J en suis particulièrement mécontent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you